fbpx
congosynthese.com

RDC:  » les députés exigent le retrait immédiat de la taxe RAM » Daniel Safu

Les élus nationaux exigent du ministre des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication de retirer immédiatement la taxe RAM.

Au cours de son intervention le député national Daniel Safu a souligné que la taxe RAM « est illégale » et demande au ministre « d’arrêter cette escroquerie populaire ».

 » Toutes les taxes exigent une base légale, une contre partie or, lorsque nous avons suivi le ministre Kibassa Maliba la taxe RAM sert à assurer la qualité du service, à lutter contre le vol et la contrefaçon, une mission qui est assurée par le ministre de commerce , l’OCC et la police. Il faut arrêter l’escroquerie« , déclare-t-il.

Dans son allocution devant les élus nationaux, le ministre de PTNTIC Kibassa Maliba révèle que la taxe RAM a rapportée 25 millions de dollars et grâce à la taxe RAM 584 téléphones volés ont été retrouvés.

Notons que lors de son speach pour s’expliquer sur les raisons de cette taxe « qui fâche l’opinion publique en général », le ministre Kibassa Maliba s’est vu interrompu par un groupe des jeunes dans la salle de plénière qui scandé » RAM escroquerie, escroquerie… »

Outre cet incident, le ministre de la PTNTIC a été hué a plusieurs reprises par les députés nationaux.

L’auteur de la question, l’élu de Uvira Claude Misare qualifié de Choquant et mensongère
l’intervention du ministre de PTNTIC et rappel que la taxe RAM est illégale conformément à l’article 174 de la constitution.

E.M

Autres titres

Procès Chebeya : « Après le crime, nous sommes allés à la résidence de Mukalayi chacun des meurtriers a été récompensé de 50 USD » témoigne le policier Mugabo

Patrice Kayembe

Augustin Kibassa à l’assemblée nationale : «Le ministre de PTNTIC n’est pas gestionnaire des revenus du RAM»

Patrice Kayembe

RDC : L’auteur de la question sur le RAM fait 3 propositions au ministre Kibassa

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus