RDC: Le Procureur Général de la Cour de Cassation ordonne l'ouverture d'une enquête à l'encontre du Cardinal Fridolin AMBONGO pour propos séditieux

Le prélat est accusé de tenir des propos incitatifs à la révolte et à la maltraitance des populations locales déjà meurtries par la guerre dans l'est du pays. Le Cardinal AMBONGO a également refusé de répondre à une invitation à un échange en date du 25 avril 2024 autour de certains dossiers en instruction à l'office du Procureur Général

Apr 28, 2024 - 13:06
Apr 28, 2024 - 13:09
 0
RDC: Le Procureur Général de la Cour de Cassation ordonne l'ouverture d'une enquête à l'encontre du Cardinal Fridolin AMBONGO pour propos séditieux

Le Procureur Général près la Cour de Cassation, Firmin MVONDE MAMBU, a ordonné l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre du Cardinal Fridolin AMBONGO, Archevêque Métropolitain de l'Archidiocèse de Kinshasa. Cette décision fait suite à des comportements séditieux répétés de la part du prélat, qui tient des propos incitatifs à la révolte et à la maltraitance des populations locales déjà meurtries par la guerre dans l'est du pays.

Dans sa lettre adressée au Procureur Général près la Cour d'Appel de Matete, Firmin MVONDE MAMBU écrit : "Depuis belle lurette, il s'observe dans les comportements de Monseigneur Fridolin AMBONGO, au moment où le pays fait face à la guerre dans sa partie orientale, une constance des propos séditieux tenus lors des points de presse, interviews et autres sermons, de nature à décourager les militaires des forces armées de la République qui combattent au front, mais aussi incitatifs à la maltraitance par les rebelles et autres envahisseurs des populations locales déjà meurtries par autant d'années de destabilisation."

Le Procureur Général a également souligné que le Cardinal AMBONGO a délibérément refusé de répondre à une invitation à un échange en date du 25 avril 2024 autour de certains dossiers en instruction à son office. "Invité à mon office par ma lettre n° 1735/D.037/2079/PGCCAS/SEC/2024 du 22 avril 2024 qui fut réceptionnée à son centre de résidence par les services du secrétariat de l'Archidiocèse de Kinshasa pour un échange en date du 25 avril 2024 autour de certains dossiers en instruction à mon office, Monseigneur le Cardinal Fridolin AMBONGO a décliné l'invitation," a-t-il écrit.

Le Procureur Général avertit que toute inaction de la part du Procureur Général près la Cour d'Appel de Matete sera considérée comme un déni de justice et une complicité avec les faits répréhensibles évoqués. "Agir autrement s'analysera en déni de justice de votre part et votre inactivisme sera considéré comme un fait de complicité avec les faits répréhensibles évoqués ci-avant," a-t-il prévenu.

Cette affaire met en lumière les tensions croissantes entre l'Église catholique et les autorités congolaises, alors que le pays fait face à une crise humanitaire sans précédent dans sa partie orientale. Les propos séditieux du Cardinal AMBONGO ont suscité de vives réactions de la part des autorités, qui l'accusent de mettre à mal les lois de la République et de semer la discorde au sein de la population.

What's Your Reaction?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow