fbpx
congosynthese.com
Image default

RDC: Le gouvernement satisfait de l’appui de la FAO dans le secteur de l’environnement

Le gouvernement congolais a salué, ce jeudi 23 juin 2022, l’appui de l’Organisation de Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO) dans la diversification de son apport, à travers les ministères de l’environnement, agriculture et santé.

C’était au cours de l’ouverture de la journée portes ouvertes organisée par la FAO pour présenter les résultats des projets environnementaux menés sous son appui technique.

La vice-premier ministre de l’environnement et développement durable, Eve Bazaiba qui a présidé cette cérémonie a remercié la FAO pour la tenue de cette journée qui exhibe les résultats des efforts de cette organisation qu’elle considère comme « un partenaire particulier et privilégié du gouvernement ».

« Moi, l’activité m’intéresse au plus au point parce que je ne suis pas seulement responsable de l’environnement mais du développement durable au sein du gouvernement. Vous savez que dans le développement durable il y a 17 objectifs d’ici 2030 et le trois premiers objectifs sont liés aux activités de la FAO. Il s’agit de la lutte contre la pauvreté, lutte contre la faim et l’accès au soin. En tant que gouvernement congolais, nous saluons l’appui de la FAO à travers la couverture forestière, la protection et autres filières. Aussi il faut ajouter l’appui aux communautés locales pour leurs permettre d’évoluer de manière autonome, à valoriser leurs milieux. Tout ça fait partie des objectifs du développement durable », a-t-elle déclaré.

Le Représentant de la FAO en RDC, Aristide Ogome Obame se dit fier des résultats présentés aux bailleurs de fonds et au gouvernement, afin de susciter des nouvelles opportunités de partenariat dans le domaine de l’environnement pour l’intérêt de la population congolaise qui est le premier bénéficiaire des actions de la FAO sur le terrain.

« On ne peut pas présenter les résultats dont on est pas fier. Au cours de cette journée portes ouvertes nous avons présenter un aperçu des projets mis en œuvre par la FAO en RDC. L’objectif étant de valoriser les résultats phares de ces projets et programmes auprès des parties prenantes représentées ici par le Gouvernement, les bailleurs des fonds, la société civile, les entreprises privées, etc. C’est une opportunité de valoriser le travail des partenaires locaux et des communautés travaillant avec la FAO, entre autres activités, dans la production du miel, des produits forestiers non ligneux (PFNL), des foyers améliorées et de la chikwange améliorée », a indiqué le représentant de la FAO en RDC.

D’ajouter, « Cet événement marque également, la remise officielle au Gouvernement des résultats phares comme le portail du Système National de Surveillance des Forêts en RDC (SNSF), les données y relatives, et différents documents de projets à soumettre au Fonds Vert Climat ».

Dans sa mission première d’assurer la sécurité alimentaire, la FAO intègre les solutions basées sur la nature dans ses projets et notamment la promotion de l’agriculture écologique et la restauration des paysages.

Cette organisation onusienne accompagne le gouvernement dans son rôle de leadership environnemental en contribuant à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques agricoles, à la mise en œuvre de la stratégie REDD+ nationale et de la CDN (Contribution Déterminée Nationale : adaptation et atténuation) avec son ambition de réduire les émissions des gaz à effets de serre de 21% d’ici 2035.

Ainsi, Aristide Ogome Obame a invité le gouvernement et les bailleurs de fonds à jetter un regard sur la protection de la forêt du bassin du Congo en général qui reste complète, avec un niveau de déforestation très bas et qui joue un rôle essentiel pour le climat dans le monde entier.

Il sied de rappeler qu’à travers son cadre de programmation pays 2019-2023, la FAO appuie le Gouvernement de la République démocratique du Congo dans 4 domaines clés. Il s’agit premièrement de Renforcer la gouvernance des secteurs de l’Agriculture, Pêche et Elevage, Développement rural et Environnement (Eaux, forêts et biodiversité), il s’agit ensuite de développer/promouvoir les filières et les chaînes de valeurs (végétales, animales, halieutiques), il s’agit également de promouvoir une gestion durable de l’environnement, des ressources naturelles et améliorer l’adaptation et la mitigation des risques liés aux changements climatiques et enfin de renforcer la résilience des moyens d’existence des populations face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Autres titres

Le Président Félix Antoine Tshisekedi appelle les Congolais à éviter  le piège de la xénophobie

Redaction

Procès 100 jours : Vital Kamerhe acquitté

Redaction

Élections 2023 : Le collectif 24 alerte sur le respect des principes de l’accès à l’information pour des élections démocratiques

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus