fbpx
congosynthese.com

RDC : Le G13 doute de la tenue prochaine des élections crédibles, après l’adoption de la loi sur la CENI

Le collectif de parlementaires, G13, doute de la crédibilité et de la transparence des élections prochaines, après analyse du processus de l’adoption, par l’Assemblée Nationale de la proposition de loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), cette position est contenue dans une déclaration rendue publique ce mercredi 09 juin 2021.

« Ladite loi telle qu’elle est adoptée par l’Assemblée nationale ne concourt pas à la tenue des élections libres, démocratiques, crédibles, inclusives et transparentes telles que souhaitées par tous, bien au contraire elle amplifie les maux décriés, y compris dans le Rapport de la CENI« , note le collectif.

Parmi tant d’autres obstacles de transparence relevés dans le rapport de la Ceni, le G13 évoque la non indépendance dans le choix de membres de la Ceni.

De cette façon » les hommes politiques qui seront désignés, s’activeront, comme pars le passé à subordonner la mission de la centrale électorale à celle de leurs partis politiques au détriment de la neutralité, de la transparence, de la crédibilité et de la liberté des scrutins », dit-il.

Ainsi, le G13 recommande au Sénat, de faire en sorte que lors de la seconde lecture, les sénateurs jouent pleinement leur rôle de deuxième et ultime chance pour sauver notre démocratie du naufrage en réaffirmant les options essentielles de la réforme et, les Sénateurs auront ainsi mérité de la République.

Il regrette que l’Assemblée nationale n’ait tiré aucune leçon du passé et oublie que la modification de la loi organique sur la CENI aurait dû être une indication majeure de la réelle volonté de répondre aux causes qui plombent l’organisation des élections crédibles en RDC depuis 2006 à 2018.

Le collectif note que la grande ambition de la réforme, esquissée par consensus lors des consultations menées par G13, a été sacrifiée sur l’autel du partage des postes au Bureau de la CENI, au profit d’une réformette sans envergure et sans prétention de changer la gouvernance électorale.

De ce fait, le G13 exhorte la classe politique à ne pas annihiler les espérances de la population exprimées en juillet-octobre 2020, à se départir de la volonté affichée d’entretenir une CENI sous contrôle politique, comme élément de la stratégie électorale des familles politiques.

Jul A

Autres titres

Ass-Nat : La plénière a rejetté le projet de loi d’habilitation du gouvernement

deo

RDC : Le Premier Ministre a conféré avec les Ambassadeurs du Royaume-Uni et de la République de Corée

deo

Urgent: La cour d’appel condamne Vital Kamerhe à 13 ans de travaux forcés, Jammal à six ans

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus