fbpx
congosynthese.com

RDC: Le député Alexis Bahunga demande aux FARDC de cesser de lancer des bombes à partir des agglomérations habitées par les civils

Pendant que les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont initiées le 10 mars dernier des opérations militaires contre les groupes armés en territoire Masisi,des voix se lèvent pour dénoncer plusieurs dégâts collatéraux causés depuis le début d’opérations.

Dans un communiqué de presse signé par le député Provincial, Alexis Bahunga, dont la copie est parvenue à congosynthese.com, cet élu a demandé aux forces armées de la RDC de cesser de lancer des bombes à partir des agglomérations habitées par les civils car depuis le lancement des opérations, plusieurs dégâts ont été causés parmi les populations civiles

L’élu du territoire de Maisi, Alexis Bahunga , demande par ailleurs aux forces loyalistes de se rassurer de l’issue de leur action guerrière avant de lancer des nouvelles actions contre ces groupes armés pour éviter les dégâts collatéraux et victimes civiles.

Considérant la pauvreté et le chômage que la population de Masisi traverse depuis plusieurs années mais aussi la mort des plusieurs personnes
suite à l’activisme des groupes armés dans cette zone , le député provincial demande aux FARDC de se déployer dans toutes les zones en proie à la menace des groupes armés pour mettre fin complètement à cette aventure de l’insécurité qui a longtemps perduré et que la population retrouve sa paix et la sécurité.

Alexis Bahunga appelle cependant la population d’apporter son soutien indéfectible aux FARDC ,surtout a leur fournisant les informations et renseignements pour bien permettre la traque des ces groupes armés .
Invite aussi ces groupes armés de cesser immédiatement d’attaquer les forces loyalistes de se rendre au gouvernement enfin d’adhérer au programme DDRC.
Finissant son message, Bahunga lance un appel pathétique à la mission Onusienne Monusco à d’autres organisations humanitaires de bien vouloir assister la population victime de ces affrontements.

Pour rappel, le territoire de Masisi au Nord-Kivu, Est de la République démocratique du Congo., fait face à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers qui sèment terreur et désolation.

Le communiqué du député Alexis Bahunga, renseigne que depuis le 10 mars dernier, Kinshasa a lancé des offensives contre certains groupes armés à Buchanyinchi, Ngigwe, Kirumbu, Kivuye, Nyange et Kaanja en secteur Osso Banyungu et Luho Ngoy, katanga et Ngululu en secteur de Katoyi toujours dans le territoire de Masisi.

Justin Kabumba

Autres titres

RDC : Martin Fayulu condamne la forte répression des forces de l’ordre contre les manifestants à l’Est

deo

RDC/ Le CCE note un ralentissement des activités économiques à travers le pays

deo

RDC : La CENCO préconise le déplacement des officiers militaires ayant évolués dans les groupes armés à l’EST

hpadmin

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus