congosynthese

RDC : le cobalt congolais est déjà tracé et n’est pas un minerai de conflits !

Le cobalt de la Rd Congo est déjà tracé et n’est pas un minerai de conflits. C’est l’essentiel du message de la Ligue nationale paysanne des droits de l’Homme (LINAPEDHO) et la Campagne « Touche pas à mon cobalt pour le salir et l’indexer » à la communauté nationale et internationale. Ces deux plates-formes de la société civile opposent un refus catégorique à la traçabilité, de trop imposée par Glencore, voulue par BGR et iTSCi, soutenue par le secrétariat général du ministère national des Mines.

« Nous disons : non aux tentatives de tracer le cobalt de la RDC ; non à l’ingérence des certains organismes et médias étrangers qui, par des débats vexatoires continuent de balayer du revers de la main tous les efforts déployés sur terrain par le Gouvernement provincial et la Société civile pour rationaliser l’exploitation artisanale du cobalt ; oui aux efforts des uns et des autres pour protéger les exploitants miniers artisanaux et les faire profiter de leur labeur afin de s’inscrire dans la politique du gouvernement de créer une véritable classe moyenne ; oui à la volonté du gouvernement national et provincial de pérenniser et d’améliorer manifestement les mécanismes de traçabilité du minerai du cobalt déjà mis en place et de tenir compte des recommandations des récentes assises de l’Alternative Indaba Mining », indique le communiqué conjoint rendu public le 25 mai 2018.

Approuvant les recommandations formulées, à l’issue des travaux de l’Alternative mining Indaba tenus à Kolwezi du 22 au 24 mai 2018, par les conférenciers relatives à l’assainissement du secteur artisanal du cobalt, la société civile recommande au gouvernement central d’appliquer intégralement le manuel national de traçabilité et de dupliquer la reforme de l’artisanat minier initiée par la province du Lualaba dans la province du Haut-Katanga afin que les ennemis de la République ne trouvent aucun prétexte contre le cobalt et le cuivre dont dépendent majoritairement l’économie du pays.

Le gouvernement de la République devrait également  » revoir les termes de collaboration avec certains organismes de développement occidentaux (BGR et autres); se désolidariser de la position unilatérale du Secrétaire général des Mines ; ne pas faire tracer le cobalt en cédant aux pressions de Glencore et des lobbies occidentaux qui, au nom du monopole déstabilisé par les autres acteurs miniers sur terrain en RDC, font une mauvaise campagne contre le cobalt produit par l’artisanat au pays alors qu’ils en ont bénéficié sous couvert des intermédiaires connus ; et, définir clairement et vulgariser sa politique nationale de contrôle et de gestion des minerais importants (cobalt, cuivre, coltan, germanium, niobium, lithium, etc.) »

Si aux gouvernements provinciaux du Haut – Katanga et Lualaba, il est recommandé le renforcement des mesures de traçabilité du minerai du cobalt en consolidant les capacités tant financières que logistiques des services intervenant dans ce secteur ; les partenaires étrangers se devraient d’accompagner les efforts déployés par la RDC à assainir le secteur de l’exploitation artisanale, précisément celui du cobalt.

Jean-Marie Tshazainga : «le Cobalt de la RDC est un produit industriel et artisanal»

La LINAPEDHO et la Campagne « Touche pas à mon cobalt pour le salir et l’indexer »invitent les utilisateurs finaux à venir investir, avec confiance, en RDC dans l’exploitation, la production et la transformation du cobalt. Et, poursuivent – elles, investir dans des projets d’intérêts sociaux au lieu de se laisser manipuler par les intermédiaires (traceurs, informateurs, et leurs auxiliaires) qui ont fait de la traçabilité leur business au nom des droits de l’homme.

Gerard KANGOMBE | Zoom Eco

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Baisse des prix du café robusta et arabica sur le marché international

Deo

Un incident de campagne électorale fait 6 blessés au Kasaï en RDC

Deo

Lubumbashi : inauguration du bâtiment administratif de l’INPP par le chef de l’État

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus