fbpx
congosynthese.com

Rdc : l’autisme, trouble mental qui handicape le développement de l’enfant

L’autisme est un trouble mental génétique qui handicape le développement de l’enfant et dont les causes exactes ne sont pas encore connues, a indiqué le Dr Julien Batusiabwa, médecin généraliste à l’hôpital général de Kintambo à Kinshasa, au cours d’un entretien jeudi avec l’ACP.

A en croire ce médecin, l’autisme vient du mot grec « autos » qui veut dire repli sur soi. En effet, c’est un trouble neuro-développemental qui dérange le développement normal de l’enfant dès la naissance jusqu’à l’âge adulte.Déjà avant l’âge de 3 ans, l’enfant présente des troubles dans trois domaines de sa vie notamment l’interaction sociale (difficulté de s’intégrer dans la société), la communication (difficulté de communiquer ses pensées) et le comportement (restreint et stéréotypé).

Pour déclarer qu’un enfant est bel et bien autiste, il faut qu’il y ait nécessairement association de deux symptômes en rapport avec la socialisation, un avec la communication et un autre lié au comportement, a dit le Dr Batusiabwa. Par ailleurs, l’autisme peut s’associer à d’autres maladies de l’enfance qu’on appelle troubles en matière de développement ou troubles neurologiques, comme l’épilepsie, le retard mental et le trouble de déficit d’attention et d’hyperactivité. Ce dernier qui se caractérise par l’impulsivité, la turbulence et l’agressivité chez l’enfant, peut aussi être isolé de l’autisme. Mais les deux premiers sont parmi les facteurs de mauvais pronostic chez les enfants autistes.

Possibilité de soigner les symptômes de la maladie 

Jusque-là il n’y a qu’un traitement symptomatique puisqu’il n’existe encore aucun traitement spécifique, a soutenu le Dr Batusiabwa. Il n’y a que la possibilité de soigner les symptômes de la maladie. Mais outre cette possibilité de supprimer ces symptômes, les séquelles demeurent car la maladie relève de la génétique. Ce traitement n’est pas seulement médical, mais aussi éducationnel. Cela demande le concours des généralistes, des psychologues-cliniciens, des généticiens,  des logopèdes et des psychomotriciens, afin de diagnostiquer avec certitude l’autisme et les symptômes qui le distinguent d’autres maladies.

Mais il faut souligner que certains enfants autistes n’ont pas besoin de médicament. Une simple rééducation leur suffit pour qu’ils deviennent autonomes et capables de s’intégrer en société. Mais dans tous les cas, l’idéal c’est le diagnostic précoce pour une prise en charge précoce en vue d’une évolution favorable.

ACP 

Autres titres

RDC : bientôt la sortie officielle du single « IGF contrôle » de Félix Wazekwa

Redaction

RDC/ La France apporte un appui financier de 8 millions d’euros à l’hôpital et la Fondation Panzi

Redaction

RDC : la ville de Zongo électrifiée, 50 ans après sa création

Redaction

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus