fbpx
congosynthese.com

RDC : L’auteur de la question sur le RAM fait 3 propositions au ministre Kibassa

Le ministre des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication était face aux élus nationaux ce mercredi 13 octobre 2021.

Après avoir présenté ses moyens de défense, le ministre Kibassa Maliba est parti avec 3 propositions lui faites par l’auteur de la question orale, le député Claude Misare.

Lélu de Uvira dit être déçu parceque le ministre n’a pas répondu aux vraies préoccupations de la population, qui n’attendait rien que la suppression de la taxe RAM, une taxe qu’il qualifie d’illégale.

« Le ministre n’ayant pas supprimé cette taxe , je pense qu’il y a pas débat » a dit dans un ton ferme le député Claude Misare.

Et de poursuivre,
«  Je demandais au ministre de retirer son arrêté, qui est à la base de la perception de cette taxe, de supprimer la taxe RAM et il faut qu’il y ait mise en place d’une commission d’enquête qui va entrer dans le fond » a fait savoir l’élu de l’Uvira.

Selon lui, le dossier RAM est un dossier qui mérite un suivi, parce qu’il y a beaucoup de choses qui ont été racontées la dessus, notamment des chiffres rapporté par le ministre Kibassa Maliba, qui ne coïncident pas avec la réalité sur terrain.

« Nous devons savoir combien de fonds l’ARPTC a fait entrer depuis le début de l’opération, où est ce qu’ils ont logé ces fonds et qu’est ce qu’ils ont fait avec , parceque le montant que le ministre a donné de 25 millions des dollars depuis le début de l’opération, c’est faux« , affirme Claude Misare.

Dans son élément de réponse le ministre Kibassa Maliba dit informer le Chef du gouvernement qui se prononcera le vendredi prochain au conseil des ministres.

E.M

Autres titres

F.Kalombo à Peter Kazadi : « S’il pense que Moïse Katumbi combat l’Union sacrée de l’intérieur, qu’il le chasse »

Patrice Kayembe

MESSAGE D’ALERTE DE LA CENCO

deo

Ceni: Denis Kadima investi par le président Félix Tshisekedi

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus