fbpx
congosynthese

RDC : « l’année 2020 a été déclarée année d’actions par le chef de l’État mais rien n’a été fait au Kasaï-Central » Bob Kayombo

Le député provincial Bob Kayombo, a, au cours d’une interview accordée jeudi 31 décembre 2020 à CONGOSYNTHESE, dans sa rubrique rétrospective dit être marqué négativement au cours de l’année 2020, déclarée année d’actions par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, mais selon lui, rien n’a été fait au Kasaï-Central.

Ci-après l’intégralité de l’interview.

Partant de missions reconnues à un député provincial, qu’est-ce que vous avez eu à faire durant 2020 ?

B.K : Moi personnellement, j’ai eu à initier deux propositions d’Edit. En ce qui concerne le contrôle, par rapport aux commissions permanentes et aussi à ma commission permanente des infrastructures, j’ai eu à initier beaucoup d’enquêtes.

Et qu’est-ce que vous n’avez pas pu faire durant l’année 2020 ?

B.K : On a pas pu faire pas mal de choses, suite à la pandémie de Corona Virus, par exemple la session de mars a été totalement ratée, il y a beaucoup de travail à faire, on a pas pu les faire. Deuxième aspects, c’est un problème de moyen, on ne peut pas travailler sans frais de fonctionnement.

Qu’est-ce qui vous a personnellement marqué durant l’année qui vient de s’écouler ?

B.K : J’ai été marqué plutôt négativement, nous avons compris que c’est une année perdue pour rien, c’est une année plutôt déclarée d’actions par le chef de l’État, malheureusement au Kasaï-Central nous n’avons vu rien se faire, rien n’a été même débuté. Quand nous regardons du début à la fin, nous nous rendons compte que rien n’a changé, c’est le statiquo et cela nous a marqué négativement.

C’est quoi les objectifs que vous vous êtes assignés pour l’année 2021 ?

B.K : Nous nous sommes assigné des nouveaux objectifs, en ce qui concerne le contrôle parlementaire ; que je puisse encore exceller dans la production législatives, je suis déjà entrain de travailler avec certains de mes collaborateurs que ça soit entant que député que ça soit entant que président de la commission infrastructures, d’ailleurs c’est là où je me suis assignés beaucoup de missions, parce que ma commission regroupe plusieurs ministères.

Comment expliquez vous, que la session de septembre réputée budgétaire soit clôturée sans que le budget soit voté à l’assemblée provinciale ?

B.K ; C’est un grand soucis, ça nous agace tous, on avait voulu clôturer cette session par le vote d’un budget de la province 2021, ou à la limite de l’accord d’un crédit provisoire au gouvernement provincial, malheureusement nous avons comme l’impression que le nouveau gouverneur intérimaire ne veut pas collaborer avec l’assemblée provinciale, il dit qu’il n’a pas des comptes à rendre à l’assemblée, il n’est pas un électron libre, il n’y a pas que la motion de censure et de méfiance qui ne peut leur être accordée, le reste ; le contrôle parlementaire, les questions avec débat, les interpellations, nous avons droit de le faire.

P.K

Autres titres

Ass.Nat : Voici les deux griefs en charge du Bureau d’âge

deo

Urgent : La 8ème édition du festival amani reportée (officiel)

deo

RDC: « Rébellion en gestation au Nord-Kivu » réaction de l’armée

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus