congosynthese

RDC : La Lucha RDC-Afrique serait un mouvement des marionnettes ?

Les jeunes de la Lucha RDC-Afrique arrêtés par la police pour trouble à l’ordre public. Photo : Justin Kabumba. Jeudi 18.10.2018

Depuis plusieurs années le mouvement ‘Lucha RDC-Afrique’ organise des manifestations dites pacifiques dans la ville de Goma au Nord-Kivu à l’Est de la république démocratique du Congo. Les jeunes de ce mouvement organisent souvent des actions allant dans le sens de réclamer parfois la démission de certaines autorités en fonction, ce mouvement va loin de réclamer même des sanctions pour certaines autorités congolaises qu’eux qualifient des mauvais administrateurs ‘médiocres’.

Pendant que le que le mouvement citoyen  Lucha RDC ail «Freud » était en sit-in ce vendredi 03 mai 2019 devant les installations de la maison de télécommunication Airtel pour dénoncer la mauvaise qualité des services de cette compagnie de téléphonie Airtel décrié par ce même mouvement dans plusieurs ville de la RDC , le mouvement qui s’appelle Lucha RDC-Afrique était aussi dans la rue  ce même vendredi 03 mai 2019 pour protester  contre le pouvoir du président du conseil de la jeunesse du Nord-Kivu et pourtant ce  dernier serait encore en plein exercice de son mandat.

Selon des sources dignes de foi, les jeunes de la Lucha RDC-Afrique seraient manipulés pour mettre pression au président du conseil de la jeunesse du Nord-Kivu, Guy Kibira élu démocratique depuis 2011.

Les jeunes de la Lucha RDC Afrique qui seraient aujourd’hui anti- gouvernement Guy, précisent que Guy Kibira Ndoole avait été élu depuis le 12 mars 2011 pour un mandat de cinq ans et arrivé fin en 2017.

« Nous ne sommes pas instrumentalisés, c’est seulement nous la jeunesse, les mouvements citoyens et d’autres structures de la jeunesse qu’on se disent qu’il faut alors passer à la vitesse supérieure pour le déboulonner parce qu’il n’a plus mandat de représenter la jeunesse du Nord-Kivu », a déclaré Mulangizi Jean Paul, militant de la lucha RDC-Afrique interrogé par congosynthese.com.

Contacté ce dernier, Guy Kibira président du conseil provincial de la jeunesse en exercice, dit reconnaitre qu’il est fin mandat, avant de minimisé l’action de la lucha RDC Afrique qualifié des agitateurs.

« Ces jeunes n’ont jamais eu un mandat par élection, nommé dans leurs structures, mais ils exigent des élections chez les autres. Les autres là se sont des anarchistes, par exemple l’ail de la Lucha RDC-Afrique, se sont de dicident du vrai lucha RDC. Ils se sont transformés en commissionnaire pour faire pression à certaines autorités », a déclaré Guy Kibira président du conseil provincial de la jeunesse joint au téléphone par congosynthese.com.

Le numéro un de la jeunesse au Nord-Kivu, précise que c’est depuis 2017 que son gouvernement a entrepris le processus de convoqué une assemblée générale et élective, mais par manque des partenaires pour la tenue de ces élections n’ont pas été faite jusqu’à présent. Toutefois, celui qu’on appelle affectueusement défenseur de la jeunesse au Nord-Kivu, Guy Kibira promet convoquer une assemblée élective une fois fini avec l’organisation des élections en cours dans les territoires et dans les villes.

« S’il n’y pas encore eu convocation de l’assemblée générale et élective au niveau provincial, c’est parce que nous sommes encore en train d’organiser des élections au niveau des territoires et des villes, c’est à l’issu de l’organisation des élections dans ces entités que nous aurons des délégués membres des jeunes jouissant de la légitimité et de la légalité pour qu’à leurs tours ils élisent le président du conseil provincial de la jeunesse qui va me remplacer », ajoute-il.

L’implication de Lucha RDC-Afrique dans le départ de Guy Kibira , C’est quoi ce mouvement ?

C’est depuis plusieurs années qu’un groupe des jeunes qui s’appelle Lucha RDC-Afrique proteste dans les rues de Goma sans suite, ces jeunes organisent plusieurs manifestations de protestations dans la ville de Goma pour mettre pression souvent certaines autorités, ces jeunes sont parfois arrêtés et accusé de trouble à l’ordre public, il y a pas un pas mois qui passe si rien n’a été organisé comme marche de la part de ces jeunes ,le dernière marche de la lucha RDC-Afrique  est celle du 03 mai dernier à Goma .

Plusieurs voix se lèvent de plus en plus dans la province pour dénoncer les actions de ces jeunes dont la plupart sont sans travail, pour les uns la lucha RDC-Afrique serait un mouvement manipulé pour déstabiliser les autorités dans le pays, et pour les autres, la Lucha serait un mouvement des commissionnaires qui cherche à faire pression aux gens qui sont au pouvoir.

En août 2018, quelques jeunes de ce même mouvement étaient à Kinshasa sur invitation du candidat malheureux à la présidence Alain Daniel Shekomba où ils se sont entretenu lui apportant un soutien indéfectible pendant le processus électoral de 2018, on note une enveloppe d’une importante somme reçue par ces derniers de la part du candidat, révèle un membre du mouvement, couvert sous l’anonymat.

Certains habitants de la capitale du Nord-Kivu se posent des questions, comme par exemple, A qui profite les manifestations menées chaque fois par les jeunes de la Lucha RDC-Afrique ? Pourquoi l’existence de la Lucha RDC-Afrique ? Peut-on dire que ces derniers seraient un groupe des marionnettes ?

La Lucha RDC sans Afrique, un mouvement citoyen qui semble etre appecié par tout le monde

C’est depuis 2012 qu’un mouvement citoyen dénommé Lucha RDC, sans ‘Afrique’ existe en RDC, les jeunes de ce mouvement sont identifiés à travers leurs plusieurs actions qu’ils mènent allant dans le sens de réclamer soit, la sécurité, le retour de la paix dans l’est de la RDC, la présence de l’eau et de l’électricité à Goma, mais aussi ce mouvement est l’un ceux qui mettaient pression au président sortant Kabila lorsqu’il voulait briguer un autre mandat à la tête de la RDC.

Justin KABUMBA

Loading...

Autres titres

Nord-Kivu: Un élu de Beni dénonce la continuité des massacres pendant le nouveau régime

Kabumba Katumwa

Urgent: Boris Johnson gagne la course pour devenir le leader des conservateur et le premier ministre britannique

Deo

Gouvernement Ilukamba : “65 membres maintenus et répartition des portefeuilles effectuée à 95%”, selon Baudouin Mayo

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus