fbpx
congosynthese.com

RDC/ La France apporte son soutient dans la conduite des opérations militaires.

La France contribue à la modernisation des FARDC et plus largement des forces de sécurité
congolaise, à travers son soutien à la création de l’Ecole de Guerre de Kinshasa.

L’enseignement dispensé dans
cette école de Guerre est consacré à l’art opératif avec l’apprentissage et le perfectionnement des
connaissances relatives aux méthodes de planification et de conduite des opérations militaires.

Le but
est d’offrir un cadre à des jeunes officiers supérieurs sélectionnés parmi les FARDC et la PNC pour
bénéficier d’une formation de qualité.

Depuis la visite en
RDC du Ministre Européen des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, le 20 mai 2019, le volet
Défense du partenariat RDC-France a été réaffirmé, notamment à travers la signature de 5 conventions
de coopération dont la création d’une Ecole de Guerre à Kinshasa.

« Ce projet a également bénéficié du soutien des deux chefs d’Etats, français et congolais, exprimé lors
de la visite du Président Tshisekedi en France en novembre 2019 », a rappelé l’Ambassadeur de France
François Pujolas.

L’école de guerre de Kinshasa a été inaugurée le 5 janvier 2021 par le chef de l’État Félix Tshisekedi.

Il inauguré l’Ecole de Guerre de Kinshasa, en présence du
Ministre congolais de la Défense nationale et des Anciens combattants, de l’Ambassadeur de France
en RDC, du directeur de la Coopération de Sécurité et de Défense (DCSD) du Ministère de l’Europe et
des Affaires étrangères, et de nombreuses autorités civiles et militaires congolaises et étrangères.

La création de cette école marque une avancée ambitieuse et concrète entre la RDC et la France.

C’est un investissement sur l’avenir que consent le président Tshisekedi, afin de disposer d’une élite
militaire qui pourra assumer les responsabilités supérieures au profit des forces de Défense et de
Sécurité congolaises.
Enfin, comme l’a indiqué l’Ambassadeur de France, « la modernisation des services de sécurité, dont
l’école de guerre sera un élément central, est une contribution directe et efficace à la stabilisation du
pays comme à la restauration durable de l’autorité de l’Etat.
E.M

Autres titres

Exclusif : Félix Tshisekedi reçoit les évêques de la CENCO

Patrice Kayembe

KOFFI OLOMIDE: JE SUIS PRET A ALLER AU COMBAT POUR MON PAYS, POUR MES FRERES DU NORD KIVU,

deo

Culture : La 1ère édition du festival international de Masi-Manimba fixée en juillet 2022

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus