fbpx
congosynthese.com

RDC: La FAO assure les activités pratiques de 15 stagiaires de la formation ISAVET cohorte deux

Après trois semaines de formation en épidémiologie vétérinaire appliquée de terrains, les stagiaires ont, le lundi 21 juin 2021, entamé la phase des activités pratiques, tenues dans le territoire de Kasangulu au Kongo-Central.

Au total 15 stagiaires, venus de différentes provinces ont pris part à la deuxième cohorte de la formation en épidémiologie vétérinaire appliquée en République Démocratique du Congo.

En collaboration avec le ministère de pêche et élevage, la FAO a accompagné les 15 stagiaires en formation formelle de cinq jours. Ces stageaires seront affectés dans quelques fermes pour effectuer les activités de terrain

Selon la FAO, la formation de plusieurs épidémiologistes vétérinaires au niveau de base et avancé permettra à résoudre les problèmes que connaît la pêche et élevage en RDC.

 » La formation ISAVET en RDC a démarré en novembre dernier. Il a pour objectif de combler les insuffisances en matière de ressources humaines qualifiées en épidémiologie au sein ministère de pêche et élevage« , a déclaré Dr Boka Marcel, l’un de formation national de la FAO.

Former les épidémiologistes vétérinaires de terrain dans chaque province est indispensable. Cela contribue à une surveillance efficace, à des enquêtes sur le terrain et à des interventions d’urgence.

Pour la première journée consacrée à la pratique, il était question pour les stagiaires d’effectuer quelques examens chef les volailles.

 » Nous avons appris à faire, de manière professionnelle, les prélèvements et l’autopsie Chez les volailles vivants et morts. Aujourd’hui nous pouvons effectuer avec certitude le diagnostic sur un animal« , a déclaré Jean Ghislain Kawuki, l’un des stagiaires.

Jean Ghislain Kawuki dit être satisfait de cette initiative de la Fao qui tend à résoudre le problème de l’économie en RDC car, précise-il, « la santé des animaux n’est pas garantie en RDC, raison pour la quelle les éleveurs sont si pauvres. Les épizooties comme la peste porcine africaine(PPA), la peste des petits ruminants (PPR)et les zoonoses prioritaires telles que la rage, tuent les animaux et finissent par appauvrir les éleveurs ».

Avec le Service national d’épidémio-surveyance déjà présent au pays pour prévenir des épizooties, les éleveurs peuvent s’assurer de la sécurité de leurs bétails.

Le service se lance dans la détection précoce et l’intervention en cas de menaces virales potentiellement zoologiques.

Pour la première édition, au total 24 stagiaires issus de 13 provinces ont été formés et on défendu leurs travaux devant un jury. Certains ont été intégrés dans la surveillance et riposte de les épidémies animales dans leurs provinces respectives.

La deuxième édition, la formation a concerné les 15 stagiaires qui proviennent des provinces non couvertes par la première formation ISAVET.

Il s’agit des provinces de Haut et Bas-Uele, Kasaï, Kasaï central, Kasaï Oriental, Haut Lomami, Lomami, Maindombe, Maniema, Mongala, Équateur, Tshopo, Nord-Ubangi et Tanganyika.

A l’issue de cette formation, ces stagiaires feront les activités de surveillance dans leurs entités respectives.

Le programme ISAVET offre une formation structurée pour développer la capacité en matière de santé animale à prévenir, détecter et répondre aux menaces virales potentiellement zoonotiques à la source.

Jul A

Autres titres

Attaque du convoi des véhicules des civils en Ituri : « Certains conducteurs s’alignent derrière l’escorte », déplore le gouverneur Johny Nkashama

deo

RDC: Bientôt les travaux des projets d’investissements seront lancés dans les 145 territoires

deo

Michael Lokombe, un ancien militaire britannique d’origine congolaise, reconte son experience de guerre en Irak

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus