fbpx
congosynthese

RDC-FEC:  » Nous allons mettre en place des nouveaux textes pour régir l’administration » Dieudonné Kasembo Nyembo

Elu président du Conseil d’administration de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), ce mercredi 23 décembre 2020, Dieudonné Kasembo Nyembo a exprimé quelques projets qu’il attend réaliser au cours de son mandat.

« Aujourd’hui c’est l’aboutissement d’une démarche consacrée par le droit… A partir du prochain mandat, les choses vont commencer à se faire de la manière la plus transparente possible quant au dépôt des candidatures, à leurs confirmations et à la désignation du président, qui doivent se conformer aux statuts révisés car nous tenons à vous informer que les statuts et règlements intérieurs n’étaient pas appropriés pour permettre l’élection saine et transparente », a-t-il annoncé.

Candidat unique à ce vote, Dieudonné Kasembo dit vouloir que les choses se passent autrement.

 » Nous aurions aimé qu’il y ait plus de candidats et que ça soit un vrai exercice démocratique. Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas organisé un scrutin de cette manière. Nous pensons qu’au prochain mandat, il y aura plus de candidats », s’exprime le nouveau président de la Fec.

Dieudonné Kasembo Nyembo a été élu président du conseil d’administration de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) pour un mandat de trois ans à l’issue d’un vote où il était le seul candidat en lice.

Seulement 14 électeurs sur 130 que compte le corps électoral de la Fec ont voté. Pas présentés au lieu de vote, les 14 électeurs comprennent aussi ceux qui ont fait objet de procuration.

Les locaux de la FEC étant fermés, cette élection confirmé un jour avant par le conseil d’État, s’est déroulée dans la salle de réception du siège du patronat.

L’élection de Dieudonné Nyembo vient annuler le dernier vote du 26 novembre, reconduisant Albert Yuma pour un sixième mandat.

Cette élection a été Contestée
Jusqu’à la dernière minute par l’administration de la Fec qui a tenté de bloquer de toute façon l’organisation du nouveau scrutin.

La désinfection des locaux a constituée la raison pour laquelle tous les bureaux et salle de réunion étaient fermés, occasionnant ainsi le déroulement de cette Assemblée générale dans la salle de réception.

Le Coronavirus est une des raisons évoquées par la Fec pour contourner la tenue de cette séance. Elle déplore qu’un processus comme celui-ci se déroule au moment même où la Fec enregistre des cas d’infection au Covid-19 écrit l’administration Yuma ce mercredi au premier président du Conseil d’État.

« Outre l’incompatibilité de la tenue d’une séance électorale avec les normes légales et statutaires pertinentes, la FEC relève que le risque sanitaire requiert obligatoirement la désinfection immédiate de ses locaux et la prise de mesures préventives appropriées ».

Jul A

Autres titres

Ituri : Le ministre provincial de l’EPST dément la rumeur d’une quelconque campagne de vaccination contre le Corona virus

deo

RDC : » Nous avons fait la révolution parlementaire,la 1ère dans l’histoire pour amener le changement » (Muhindo Nzangi)

deo

Nord-kivu :3 civils périssent dans une embuscade rebelle ADF à Beni-Makisabo

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus