fbpx
congosynthese.com

RDC : Enfin, les Etats-Unis ont reconnus les ADF comme groupe terroriste affiliés au DAECH

Le Département d’État a désigné l’État islamique d’Irak et de Syrie – République démocratique du Congo (ISIS-RDC) et l’État islamique d’Irak et de Syrie – Mozambique (ISIS-Mozambique) en tant qu’organisations terroristes étrangères en vertu de l’article 219 de l’Immigration et de la Syrie. Loi sur la nationalité, telle que modifiée.
 Le Département a également désigné ISIS-RDC et ISIS-Mozambique comme terroristes mondiaux spécialement désignés (ODD) en vertu du décret exécutif 13224, tout en désignant les dirigeants respectifs de ces organisations, Seka Musa Baluku et Abu Yasir Hassan, comme ODD.

En raison de ces désignations, entre autres conséquences, tous les biens et intérêts dans la propriété des personnes désignées qui sont soumis à la juridiction américaine sont bloqués, et il est généralement interdit aux personnes américaines de s’engager dans des transactions avec elles.
 Les institutions financières étrangères qui effectuent ou facilitent sciemment toute transaction importante pour le compte de ces groupes ou individus pourraient être soumises à des sanctions pour compte de correspondant américain ou pour compte de passage. 

De plus, c’est un crime de fournir sciemment un soutien matériel ou des ressources à ISIS-RDC ou ISIS-Mozambique, ou de tenter ou de conspirer pour le faire.

L’État islamique d’Irak et de Syrie (EI) a annoncé le lancement de la province de l’État islamique pour l’Afrique centrale (ISCAP) en avril 2019 pour promouvoir la présence d’éléments associés à l’EI en Afrique centrale, orientale et australe. 
Bien que les médias associés à ISIS présentent ISCAP comme une structure unifiée, ISIS-RDC et ISIS-Mozambique sont des groupes distincts avec des origines distinctes.
L’EI-RDC, également connu sous le nom de Forces démocratiques alliées (ADF) et Madina à Tauheed Wau Mujahedeen, entre autres noms, est responsable de nombreuses attaques dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dans l’est de la RDC. 
Sous la direction de Seka Musa Baluku, l’EI-RDC a été connu dans cette région pour ses violences brutales contre les citoyens congolais et les forces militaires régionales, avec des attaques tuant plus de 849 civils rien qu’en 2020, selon les Nations Unies rapportant les ADF.
 L’ADF avait auparavant été sanctionnée par le Département américain du Trésor et les Nations Unies dans le cadre du régime de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies en RDC en 2014 pour ses violences et ses atrocités.
 Le Département américain du Trésor a également sanctionné six membres de l’ADF, dont le chef Seka Musa Baluku,
L’EI-Mozambique, également connu sous le nom d’Ansar al-Sunna (et localement sous le nom d’al-Shabaab au Mozambique), entre autres noms, aurait prêté allégeance à l’Etat islamique dès avril 2018 et a été reconnu par ISIS-Core en tant qu’affilié en août 2019.

Depuis octobre 2017, l’EI-Mozambique, dirigé par Abu Yasir Hassan, a tué plus de 1 300 civils et on estime que plus de 2 300 civils, membres des forces de sécurité et militants présumés de l’EI-Mozambique ont été tués depuis le début du groupe terroriste. sa violente insurrection extrémiste. 
Le groupe était chargé d’orchestrer une série d’attaques à grande échelle et sophistiquées qui ont abouti à la capture du port stratégique de Mocimboa da Praia, dans la province de Cabo Delgado. 
Les attaques de l’Etat islamique au Mozambique ont provoqué le déplacement de près de 670 000 personnes dans le nord du Mozambique.

Les désignations d’aujourd’hui informent le public américain et la communauté internationale que ces groupes ont commis ou présentent un risque important de commettre des actes de terrorisme, et ils en identifient les chefs. 
Les désignations terroristes exposent et isolent les entités et les individus, et leur refusent l’accès au système financier américain. 

De plus, les désignations peuvent aider les activités d’application de la loi des agences américaines et d’autres gouvernements.
Les États Unis réaffirment son appui aux pays attaqués pour combattre ces forces terroristes.

Autres titres

Insécurité dans l’Est: A son tour la société civile du Grand-Nord appelle la population de « maintenir la pression contre la Monusco »

deo

Marche Anti-Monusco : A Beni la police interpelle plus de 50 personnes (Nasson Murara)

deo

L’Ambassadeur Allemand en RDC S.E Olivier SCHNAKENBERG en séjour de travail à Kananga

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus