fbpx
congosynthese.com

RDC : Des techniciens de laboratoire vétérinaire formés par la FAO

Dans le cadre de son programme de soutien au plan d’action de sécurité sanitaire mondiale (GHSA), à travers son Centre d’ urgences pour la Lutte contre les maladies animales Transfrontalières (ECTAD), l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a ouvert, ce lundi 12 juillet 2021, au laboratoire vétérinaire central de Kinshasa, les travaux de formation des techniciens de laboratoires vétérinaires de Goma, Lubumbashi et Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

A travers ces assises, la FAO attend renforcer les capacités des techniciens de laboratoire vétérinaire en matière des tests de diagnostic des maladies zoonotiques prioritaires, en Assurance Qualité (AQ) ainsi qu’en Biosécurité et Biosûreté (BSBS).

D’après le coordonnateur national du projet ECTAD/ FAO, Éric Kazadi, cette formation a pour objectif d’améliorer des prestations des laboratoires vétérinaires de la République démocratique du Congo (RDC), notamment sur l’utilisation de certaines techniques visant la détection rapide des pathogènes.

 » Il y a eu d’abord la formation virtuelle sur l’Assurance Qualité ainsi que la Biosécurité et Biosûreté de 2 jours, organisée du 06 au 07 juillet. Elle a regroupé 14 participants issus de Laboratoires Vétérinaires de Goma, Lubumbashi et Kinshasa.
Ensuite, cette formation pratique de 5 jours qui regroupe ici dans l’enceinte du Laboratoire vétérinaire central de Kinshasa 8 techniciens issus de deux laboratoires vétérinaires du pays notamment les laboratoires de Lubumbashi et Kinshasa. Les participants vont renforcer leurs capacités sur l’utilisation non seulement de la technique d’immunofluorescence dans le diagnostic de la rage mais aussi des tests sérologiques (hémagglutination, inhibition de l’hémagglutination et ELISA). Ils apprendront à avoir une maitrise sur l’utilisation de la technique de biologie moléculaire (PCR conventionnelle) pour le diagnostic des maladies zoonotiques prioritaires en RDC », a déclaré Éric Kazadi, lors de son mot d’ouverture.

Par ailleurs, le Secrétaire Général au Ministère de Pêche et Élevage, Ezéchiel MAHAMBA a invité les techniciens participants à suivre avec beaucoup d’attention cette formation et à l’appliquer par la suite, dans leurs différents laboratoires, les techniques de diagnostic apprises lors des séances.

Il a démontré comment les maladies animales constituent une contrainte majeure à la santé publique et au développement de l’élevage en République Démocratique du Congo.

Le Secrétaire Général au Ministère de Pêche et Elevage a profité de cette occasion pour témoigner sa gratitude à l’égard de la FAO et l’USAID pour l’appui apporter pour cette formation mais aussi pour leur appui sans cesse à l’égard du gouvernement congolais.

Jul A

Autres titres

Le coût du projet chemin de fer Kindu-Uvira-Bujumbura-Kitega

deo

Jean Claude Katende : « Si Ensemble quitte l’Union Sacrée, il commettrait la grande erreur de son parcours »

Patrice Kayembe

RDC/Ass-Nat :Les confessions religieuses ont 14 jours pour désigner le successeur de Nangaa

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus