fbpx
congosynthese.com

RDC: Début du procès en flagrance de Barnabé Milinganyo ce samedi

Début ce samedi 28 novembre 2020 du procès en flagrance de Barnabé Milinganyo au Tribunal de Grande Instance de Gombe à Kinshasa.

C’était juste quelques heures après son arrestation par les éléments de sécurité.

Barnabé dans une émission télévisée sur une chaîne locale avait déclaré que le président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi risque d’être tué par une balle.

Dans cette même émission, le prévenu Barnabé c’était prononcé sur les consultations que le président Félix Tshisekedi avait initiées ,
répondant à la question de savoir s’il n’y a ni coalition ni cohabitation, Barnabé Milinganyo s’était permis de répondre comme suit (en lingala): » Il y aura peut-être la démission du président de la République? C’est l’unique voie facile. Si le président ne veut pas faire tuer les gens, il faudra qu’il démissionne .

Il serait appréhendé ce samedi pendant qu’il tentait de s’en fuir vers le congo Brazzaville selon plusieurs sources.

Pour rappel, Barnabé est le président National du Rassemblement des leaders congolais.

Justin Kabumba

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus