fbpx
congosynthese

RDC/ Ass-Nat : Qui est Christophe Mboso Nkodia le ticket de l’Union sacrée?

Le député national le plus âgé de l’actuelle législature Christophe Mboso N’kodia a déposé sa candidature au poste du Président du Bureau définitif, le vendredi 29 janvier en début de la soirée.

Il a été désigné candidat de l’Union sacrée de la Nation. Ses détracteurs doivent comprendre qu’il est donc le choix du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

Âgé de 78 ans, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga n’est pas parvenu en politique.

L’homme traîne une riche expérience politique qui commence en 1977 quand il a été élu Député national dans le district du Kwango.

Dès la législature 1977-1990, Mboso N’Kodia était membre de plusieurs commissions parlementaires.

À partir de 1990, Christophe Mboso voit s’ouvrir une riche carrière politique, plusieurs fois Ministre (Mines, Energie, Affaires Foncières, Agriculture, Développement Rural, Santé publique, Travail et Prévoyance sociale, Sport et Loisirs, Portefeuille…).

De Mai à juillet 1997, Mboso N’Kodia connaîtra l’exil en Tunisie, Côte d’Ivoire et Belgique.

À partir de 2003, Christophe Mboso renoue avec la politique,après une trêve. Il a été sénateur du
Parlement de transition, puis Député élu avec plus de 30.000 voix dans la circonscription électorale de Kenge et membre de la Commission Politique, Administrative et Juridique de l’Assemblée nationale.

En mai 2018, Christophe Mboso est élu président national du parti politique dénommé « Convention Pour la République et la Démocratie, C.R.D en sigle », pour un mandat de 7 ans renouvelable et en janvier 2019, il est élu Député national dans la circonscription de Kenge-Territoire, dans la province du Kwango.

Il est depuis, membre et secrétaire exécutif du regroupement politique ABCE (Alliance des Bâtisseurs pour un Congo Émergent).

Ancien membre du FCC, ce regroupement politique compte 12 députés nationaux, 1 sénateur et plusieurs députés provinciaux.

Originaire du Kwango, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga est diplômé en Sciences politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi, cadre du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila, l’homme est compté parmi les doyens non seulement du Parlement, mais aussi de la scène politique congolaise.

Il a figuré parmi les 33 candidats à la présidentielle de 2006, ayant raflé 78 983 voix au Premier tour de ce scrutin.

C’est cette riche expérience de politicien et homme d’Etat que Christophe Mboso veut mettre à la disposition du prochain Bureau définitif de la Chambre basse du Parlement sous ce vent de renouveau incarné par l’Union sacrée de la Nation tant voulue par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

E.M

Autres titres

RDC : » Nous avons fait la révolution parlementaire,la 1ère dans l’histoire pour amener le changement » (Muhindo Nzangi)

deo

Nord-kivu :3 civils périssent dans une embuscade rebelle ADF à Beni-Makisabo

deo

Élection bureau Sénat : L’ACAJ dit non à la candidature de Carole Agito comme questeur

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus