congosynthese

RDC: à deux mois des élections, le travail de titan de la Céni

La Céni s’est engagée dans une véritable course contre la montre pour livrer dans les délais les machines à voter et pour former son personnel à leur utilisation. Samedi, coup de théâtre ! Alors qu’elle devait présenter les moyens de transports de ces machines, avions et hélicoptères notamment, l’opération – très attendue par les partenaires du Congo qui craignent un report des élections faute de moyens – logistiques, a été annulée à la dernière minute. Le temps presse et que c’est un travail de titan qui attend la Céni.

Après un premier lot réceptionné le 6 juin au port de Matadi, la Céni affirme avoir reçu un deuxième lot de quinze conteneurs il y a une semaine, soit quelque 20 000 machines à voter qui se trouvent déjà dans des entrepôts de Kinshasa.

Le reste des machines à voter, 80 000 à peu près, sont dans des bateaux. Ils doivent accoster notamment dans les ports de Mombassa et de Dar es-Salaam au plus tard le 5 novembre.

Des milliers de kilomètres à parcourir

Contrairement à Matadi, située à moins de 400 km de Kinshasa, les autres lots auront des milliers de kilomètres à parcourir par route ou par train, avant de rejoindre la RDC. Et c’est presque la partie la plus facile.

La Céni doit ensuite acheminer toutes les machines à voter et le reste du matériel électoral jusqu’aux centres de vote les plus reculés de l’immense Congo aux routes impraticables.

Pour cela, elle dit vouloir utiliser des camions militaires et civils et une dizaine d’hélicoptères, qui devaient être présentés ce week-end. Des motos, des vélos, des pirogues, et le transport à dos d’hommes prendront ensuite le relais.

Formation cruciale

Autre épreuve, la formation de ses agents. Seuls 180 formateurs sont prêts aujourd’hui. A leur tour, ils vont devoir former 25 000 autres techniciens qui seront déployés dans tous les centres de vote. Mais au final, ce sont plus de 500 000 agents électoraux qui devront être formés à l’utilisation de cette machine avant le 23 décembre.

La fondation Westminster, qui a procédé à une étude de la machine à voter, avait considéré la formation des agents comme cruciale pour éviter la mauvaise utilisation et les pannes.

rfi

(Visited 3 times, 1 visits today)

Autres titres

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

Deo

LE DEAL FATSHI-KAMERHE PORTEUR DE GERMES DE CONFLIT

Deo

LE DUEL INTERNE FATSHI -FAYULU S’AVÈRE SERRÉ

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus