congosynthese

RDC : 24 personnes tuées dans l’attaque du week-end dernier à Beni (dernier Bilan de société civile)

Le bilan de la dernière incursion des présumés rebelles ougandais ADF à Beni Est de la république démocratique du Congo remonte à 20 civils tués et  4 militaires FARDC tués et environ 25 civils blessés ainsi que  plusieurs maisons endommagées.

Ce nouveau bilan vient d’être donné par la coordination de la société civile de la province du Nord-Kivu lors d’une déclaration rendue publique ce mardi 25 septembre 2018 à Goma sur venant la situation sécuritaire en province.

Cette structure citoyenne du Nord-Kivu se dit préoccupée par les tueries  des personnes dans la ville et territoire de Beni.

La coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu appelle ce pendant ,les présidents des coordinations territoriales, urbaines ainsi que les responsables des organisations de la société civile à procéder à la mobilisation urgente de la population en vue de compatir avec les compatriotes de Beni qui souffrent amèrement et de mener des actions pacifiques des masses afin de persuader les autorités étatiques et la MONIUSCO  a garantir la paix et la sécurité à la population du Nord-Kivu car selon eux trop c’est trop.

« Nous promettons des actions de grande envergure si les autorités n’agissent pas en urgence, le ministre national de la défense et le chef d’Etat-major Général des FARDC doivent travailler d’arrache pieds afin d’améliorer les conditions  sociales et  techniques des militaires »a dit congisynthese.com John Banyene président de la société civile du Nord-Kivu dans la communication rendue publique à Goma.

Les forces vives recommandent au conseil supérieur de la défense de la république démocratique du Congo de s’installer temporairement au Nord-Kivu en vue de palper la triste réalité sécuritaire de la province en général et du territoire et ville de Beni en particulier  en vue d’y remédier, mais aussi  à l’auditeur supérieur militaire près la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu d’ouvrir une enquête judiciaire à l’encontre du commandant des FARDC ayant la responsabilité de la sécurité de la ville de Beni , mais aussi suivre de près les agissements des commandants et leurs troupes qui sont engagés dans les opérations militaires en province du Nord-Kivu.

La Monusco depuis plusieurs années en RDC est mis en cause par la société civile, la coordination du Nord-Kivu appelle cette dernière d’appliquer scrupuleusement la résolution du conseil de sécurité des Nations Unies en vigueur en ce qui concerne la protestation des civils  car la réalité au Nord-Kivu parait contraire au mandat cette mission onusienne en RDC.

Justin KABUMBA


Autres titres

Expulsions de l’Angola : Kinshasa menace de saisir les instances internationales si Luanda n’ouvre pas les enquêtes

Deo

Nord Kivu: Les opposants vers la division 66 jours avant les élections en RDC.

Deo

Entretient entre Joseph Kabila et la ministre sud-africaine des Relations internationales

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus