congosynthese

RDC : 14 PRESUMES REBELLES ADF TUES ET EXPOSES PUBLIQUEMENT A BENI

adf nalu

Des combats sanglants ont éclaté depuis jeudi 24 mai à Beni, dans la province du Nord-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo. Au coeur de l’affrontement des militaires de Force Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et des rebelles présumés de Alied Democratic Forces (ADF) à Beni ville et territoire.

Les combats se sont déroulés aux Points kilométriques (PK) 36, 38 et 40 sur la route Mbau-Kamango en territoire. L’armée a neutralisé 14 assaillants dont les corps ont été exposés, le vendredi 25 mai, dans la cour de la mairie de Beni.

D’après le capitaine Mack Hazukay porte-parole de l’armée dans l’opération Sukola 1, c’est pour montrer à la population l’exploit de son armée engagée sur la ligne de front. «Notre armée a tendu une embuscade aux assaillants qui ont endeuillé nos compatriotes de Mbau. II ya 14 assaillants que nous avons neutralisés et nous avons récupéré plusieurs armes et munitions », a expliqué le porte-parole de l’opération Sukola 1. Au cours de ces combats, convient-il de noter, 5 militaires sont tombés sur le champ d’honneur.

Soulagée moralement, la population présente à la cérémonie d’exposition de ces corps ne faisait que louer les exploits des vaillants militaires de nos forces armées.

Psychose généralisée ce samedi à Beni ville

En ville de Beni la population s’est réveillée sous des détonations d’armes lourdes et légères entendues dans la partie rurale de la commune de Rwenzori.

Des tirs provenaient de la zone de Mayangose a expliqué, Kizito Bin Hangi, vice-président de la Société civile. «Une panique a gagné le chef de la population de Beni suite aux détonations d’armes lourdes et légères. La population craint une éventuelle incursion des rebelles Adf», a-t-il appuyé.

Odeur des représailles

Pour le président de la Société civile de Beni, cette attaque du samedi est une revanche de l’ennemi suite à la frappe lui infligée par les FARDC jeudi dernier sur la route Mbau-Kamango. Il appelle l’armée à intensifier des opérations pour mettre fin à cette guerre. «Nous pensons que c’est la représaille de l’ennemi après avoir subi une perte en hommes. Vous savez tout le monde a salué les efforts de l’armée en voyant les corps des assaillants exposés à la mairie. Que notre armée intensifie des opérations de grandes envergures pour mettre fin à ça. L’ennemi a tué plusieurs personnes à Mbau dimanche, l’armée lance une attaque jeudi contre leur position à environ 40 kilomètres de là. Voilà ils viennent sortir encore ici en ville très loin de là », s’inquiète Kizito Bin Hangi.

Le porte-parole militaire a fait noter, pour sa part, que l’armée est déterminée à finir la guerre. Il dresse un bilan de deux ADF tués dans le combat de ce samedi matin. Il demande la collaboration de la population pour finir la guerre.

En rappel ce combat intervient une semaine après le massacre d’au moins 11 personnes par des présumés ADF à Sikwaila, Mangboko et Matapi dans le secteur de Beni-Mbau en territoire de Beni.


Autres titres

L’accord mort-né de Genève: UN MARCHÉ DE DUPES !

Deo

RDC: EST CE QUE FELIX na KAMERHE BA BALUKELI FAYULU?(FELIX NA KAMERHE BA RETIRER SIGNATURE)

Deo

ACTUALITES DE LA SEMAINE: OPPOSITION EPANZANI LISUSU PONA BA ELECTIONS

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus