Projets de forages et lampadaires : Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, et deux autres personnalités interdits de quitter le pays

Trois personnalités congolaises, dont le ministre des Finances Nicolas Kazadi, sont sous le coup d'une interdiction de sortie du territoire en lien avec des projets controversés de forages et de lampadaires

Apr 28, 2024 - 13:38
Apr 28, 2024 - 13:57
 0
Projets de forages et lampadaires : Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, et deux autres personnalités interdits de quitter le pays

Trois personnalités congolaises, dont le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, François Rubota, et Guy Mukilu, font l'objet d'une interdiction de sortie du territoire de la République démocratique du Congo (RDC). Cette mesure serait liée aux projets controversés de forages et de lampadaires dans le pays.

Selon des sources concordantes, l'une de ces personnalités aurait été débarquée de son vol hier à l'aéroport international de Ndjili, avec confiscation de son passeport. Cette décision intervient dans un contexte de tensions autour de ces projets, qui font l'objet d'allégations de surfacturation et de mauvaise gestion.

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, s'est récemment exprimé sur ces questions d'actualité lors d'un briefing presse consacré à sa mission à l'Assemblée générale de printemps des institutions de Bretton Woods. Il a rappelé que le projet relatif aux forages n'a pas débuté sous son mandat, mais remonte au gouvernement précédent, dirigé par Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Face aux allégations de surfacturation, Nicolas Kazadi a tenu à préciser que le paiement du prestataire a été validé sur la base d'un engagement pris par son prédécesseur, José Sele Yalaghuli. Cet engagement porte sur un montant de 80 millions USD, réparti en cinq tranches annuelles. Le ministre a souligné qu'il n'a pas encore versé la totalité de cette somme, mais que trois paiements échelonnés, à hauteur de 71 millions USD, ont été effectués. Le versement du solde est conditionné à l'achèvement des livraisons correspondant aux 71 millions USD déjà versés.

Cette affaire soulève de nombreuses questions quant à la gestion des fonds publics et à la transparence des projets d'infrastructure en RDC. Les autorités compétentes devront mener des enquêtes approfondies pour faire la lumière sur ces allégations et garantir la bonne gouvernance dans l'intérêt du pays et de sa population.

En attendant, l'interdiction de sortie du territoire pour ces quatre personnalités constitue une première mesure visant à assurer leur disponibilité pour répondre aux éventuelles questions et enquêtes liées à ces projets controversés.

What's Your Reaction?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow