congosynthese

Programme d’urgence du Président Félix Tshisekedi : cinq sauts-de-mouton en construction


Le programme d’urgence du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, lancé le 02 mars dernier à Kinshasa sur la place de l’Echangeur de Limete, connait des avancées significatives en ce qui concerne la construction des sauts-de-mouton. Ces travaux ont démarré après ceux de construction et de réhabilitation des routes, des écoles et des hôpitaux ainsi que des ouvrages de franchissement et de désengorgement des carrefours.

Ces sauts-de-mouton sont situés sur l’avenue de l’Ecole, dans la commune de Ngaliema, à la place SOCIMAT et au rond-point Mandela, sur le boulevard du 30 Juin, dans la commune de Gombe, dans la partie Ouest de Kinshasa, au quartier « De Bonhomme » sur le boulevard Lumumba, dans la partie Est de la capitale ainsi que (Par J.J Lukusa Kawulu) sur le croisement des avenues Nyangwe et Libération dans la commune de Lingwala dans le centre-ouest de la capitale.

Ces ouvrages, selon le Chef de l’Etat, ont pour objectif non seulement d’embellir la capitale, mais aussi de rendre fluide le trafic sur les grandes artères de la ville de Kinshasa en réduisant le temps de parcours, par l’élimination des embouteillages aux heures de pointe. Ils concernent les voies qui drainent un nombre important de véhicules vers le centre-ville et vice-versa. Les sauts-de-mouton permettront aux conducteurs de rouler sans s’arrêter sur les croisements de plusieurs routes.

Avancées significatives à Pompage et au rond-point Mandela

De tous ces sauts-de-mouton, ceux situés aux carrefours «Pompage» et à la place «Mandela» connaissent une avancée significative dans la mise en œuvre. Les travaux du saut-de-mouton du carrefour « Pompage » se trouvent déjà au niveau de forage pour la construction de deux piles devant supporter le poids du pont central. Pour cet ouvrage, il s’agit également de la mise d’une couche de propreté sur laquelle seront élevées les colonnes.

Construit au croisement des avenues Tourisme et De l’école en orientation Est-Ouest qui traverse le rond-point «Pompage », cet ouvrage comprend trois parties d’une longueur de 204 m, dont 45 m pour le pont principal, 102 m et 57 m respectivement pour l’accès à gauche et à droite.

Sur le plan horizontal du pont principal se trouve une courbe qui traverse orthogonalement la route en bas. Selon un ingénieur trouvé sur place, la portée prévue du pont est de 3×13 m. La structure supérieure est en poutres creuses préfabriquées construites en béton armé. Quant à la structure inférieure, elle est construite avec des colonnes uniques en forme de vase, les culées en forme de «U ».

La fondation est constituée des pieux « abattus » dans les forages dont la capacité portante de l’ouvrage est de 60 tonnes. Pour ce qui est du deuxième carrefour (Mandela), les travaux sont au niveau de la fouille pour la mise d’un béton armé sur lequel les pieux seront implantés. Il est à signaler que l`entreprise chinoise CGCD a déjà terminé l’implantation du chantier, la levée topographique et l’implantation des axes de l’ouvrage et elle se trouve actuellement dans la phase de la matérialisation de cet ouvrage. Par ailleurs, les chantiers de «SOCIMAT », «Nyangwe» et «De Bonhomme» récemment démarrés, sont au niveau de l’implantation des axes des ouvrages.

L’implantation des chantiers et la levée topographique étant terminées, la société SAFRICAS s’emploie aux études du sol pour déterminer les matériaux à utiliser et les conditions de résistance de ces deux ouvrages. Répondant à la question du temps de réalisation de l’ouvrage par SAFRICAS, l’ingénieur trouvé sur place qui a requis l’anonymat, a indiqué que son entreprise a fait recours aux techniciens sud-africains pour le partage d’expériences avec leurs homologues congolais ainsi que pour le renforcement des capacités des agents de SAFRICAS. «Ces experts sud-africains apportent leur expertise dans la conception et dans la mise en œuvre des ouvrages », a-t-il souligné.

Les usagers appelés à prendre leur mal en patience

Il convient de relever que le démarrage des travaux de construction des sauts-de-mouton a créé un désagrément auprès des conducteurs et autres usagers de la route. Ce désagrément est amplifié surtout par l’absence de voies de déviation, provoquant de bouchons constatés aux heures de pointe. Le gouvernement, à travers les entreprises qui exécutent les travaux, demande aux usagers de prendre leur mal en patience, soulignant que les travaux visent à améliorer le trafic sur les artères et à faciliter la circulation des personnes et de leurs biens, avant d’en appeler aux conducteurs d’observer le code de la route.

ACP

Loading...

Autres titres

Kasongo Mwema:Vital Kamerhe garde la confiance du président de la république

Deo

Goma: La police présente à la presse une bande des voleurs

Kabumba Katumwa

Martin Fayulu :Qu’on arrête d’harceler l’honorable Mike Mukebayi

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus