congosynthese

Programme de 100 jours : Nicolas Kazadi le coordination du programme

Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe a comparu, ce lundi 11 mai, à la prison centrale de Makala, dans le cadre du procès sur le détournement des fonds alloués au programme d’urgence des 100 jours du président de la République.

Serein, le chef de cabinet du président de la République Démocratique du Congo (RDC) a fait savoir aux juges qu’il n’a jamais été le seul à la supervision du programme des 100 jours du chef de l’État. Ils étaient 9 superviseurs.

Selon Vital Kamerhe, c’est l’ambassadeur intinerant du chef de l’Etat, Nicolas Kazadi qui a assuré la coordination de l’exécution du programme de 10 jours.

« Je n’en étais pas le seul superviseur. Il y avait toute une équipe de supervision. 9 au total. Le document est là. Lisez-le.Il y avait Monsieur Vital Kamerhe, le directeur de cabinet, il y avait Eberande Kolongele, le directeur de cabinet adjoint, le gouverneur de la Banque Centrale du Congo, (BCC), l’ancien ministre des Finances, Henri Yav Mulang, il y avait le Ministre du Budget et un représentant de la primature. En plus, il y avait la coordination assurée par M. Nicolas Kazadi, ambassadeur itinérant du chef de l’État », a rappelé Vital Kamerhe.

Dans la foulée, le Directeur de cabinet du président de la République a indiqué que sa tâche s’est limitée de savoir si les commandes des maisons préfabriquées, ont été faites et la livraison effectuée. Les livraisons à Kinshasa ou en provinces.

Par ailleurs, il a rappelé les circonstances dans lesquelles ce programme a été lancé. Circonstances liées à l’existence d’un gouvernement démissionnaire qui n’assumait plus que les affaires courantes, alors que le président de la République voulait, sans tarder, à rencontrer les aspirations du peuple congolais.

VK a précisé qu’il n’a agi qu’en qualité de « directeur de cabinet du chef de l’Etat » .

Signalons que l’affaire a été renvoyée au 25 mai prochain afin de permettre à la défense d’entrer en possession de tous les documents jusque-là gardés par le ministère public.

Reagan Ndota
Ouragan FM
Advertisements

Autres titres

Assemblée nationale: Une motion de défiance contre le ministre de la défense. Déjà plus de 30 signatures

Deo

ANDRÉ MBATA JETTE LE PAVÉ DANS LA MARRE

Deo

Le magistrat Godeyfroid Kabamba inspecteur à l’inspectorat général des services judiciaires est décédé cette nuit .

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus