congosynthese

Programme commun et candidature unique. RSA : Bemba, Katumbi, Fayulu, Kamerhe, Matungulu, Muzito et Félix en conclave !

Qu’est-ce qui se trame au pays de Nelson Mandela, à deux mois des élections en RDC ? A tout dire, résolument, l’opposition congolaise est à la quête d’une candidature unique et d’un programme commun. Telle est, essentiellement, la raison de ce nouveau rendez-vous qui réunira les sept leaders de l’opposition, à l’occasion d’un conclave de tous les enjeux, en Afrique du Sud avant leur marche fixée pour ce vendredi 26 octobre. Aux prises avec La Prospérité hier, dans la soirée, Jean Bertrand Ewanga, Secrétaire général adjoint d’Ensemble pour le Changement a confirmé l’information et précisé, en marge de cet échange, que Bemba, Katumbi, Fayulu, Kamerhe, Matungulu, Muzito et Félix Tshisekedi, tous sept, se rencontreront bel et bien d’ici mercredi, si tout va bien, pour ce conclave très déterminant en ce qu’il portera essentiellement sur l’épineuse question liée à la candidature unique et du programme commun de l’opposition qui continue à faire couler encre et salive tant dans leur chef que dans l’opinion. Il était également question pour Jean Bertrand Ewanga de confirmer la marche de l’opposition prévue pour ce vendredi 26 octobre et jusqu’ici non autorisée par l’autorité urbaine.

Vision commune

A nouveau, au pays de Nelson Mandela d’ici mercredi 24 octobre, Bemba, Katumbi, Fayulu, Kamerhe, Matungulu, Muzito et Félix Tshisekedi, loin d’être face à une mince affaire, seront devant leur responsabilité historique. Ils ont, en effet, difficile à aller en ordre dispersé pendant que le Front Commun pour le Congo a un seul candidat qui bat, d’ores et déjà, le rappel des troupes en guise du prochain rendez-vous électoral. Apparemment, ce que d’aucuns trouvent impossible sera possible à l’issue de ces retrouvailles de haute envergure avant leur sortie dans la rue pour battre le macadam. C’est encore le pays de Cyril Ramaphosa qui les accueille pour leur réunion. Seront-ils, tous, là ? C’est, par ailleurs, la grande question, difficile à répondre. Ce qui est vrai, dans tous les cas, ces sept leaders de l’opposition avaient décidé de regarder ensemble dans la même direction dès avant leur sortie politique le 29 septembre dernier, à l’esplanade du boulevard ‘’Triomphal de Kasa-Vubu. Ils ont un seul mobile relativement de faire face, sans trop de peine, au pion soutenu par le FCC et pour ce faire, succéder, si et seulement si le Peuple leur donnera son feu vert, à Joseph Kabila, 17 ans au piédestal du grand Congo-Kinshasa et dont le mandat était arrivé à terme en décembre 2016.

Rendez-vous confirmé

Oui, Ewanga Jean Bertrand a confirmé le rendez-vous de ces sept leaders de l’opposition au pays de Ramaphosa avant ce vendredi 26 octobre, jour de la marche de l’opposition dont le quitus de l’autorisée urbaine reste une autre question, surtout qu’à Lubumbashi, pas plus tard qu’il y a deux semaines, la tenue du meeting leur avait été refusée. Jean Bertrand Ewanga, celui-là même qui préside la commission visant à aboutir à un programme commun de l’opposition et une candidature unique, a signalé que plus d’un de ces leaders sont partis de Kinshasa depuis la soirée d’hier, 22 octobre 2018. Sur qui porteront-ils leur dévolu ? La question est posée et d’emblée, nul ne peut prétendre deviner le favori entre Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Martin Fayulu et Freddy Matungulu. Car, à tout prendre, le Sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo, l’ancien Gouverneur de l’Ex-Katanga, Moïse Katumbi Chapwe et le Premier Ministre honoraire, Adolphe Muzito, ont été définitivement exclus de la course.

Epineuse question

Toutefois, à l’Udps de Feu Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, force est d’indiquer que des langues réfutent de plus en plus cette idée d’une candidature unique et d’un programme commun de l’opposition. C’est le cas, entre autres, d’Augustin Kabuya, Secrétaire national de l’Udps en charge de la Communication et implantation du parti qui, lui, conclut plutôt que l’essentiel pour le moment consiste à mettre le cap sur les élections en se tordant le cou pour leur crédibilité et leur effectivité d’ici le 23 décembre 2018. Il appert, à cet effet, que l’Udps est partant avec ou sans la machine à voter, selon le Secrétaire général, Jean-Marc Kabund, Augustin Kabuya, Peter Kazadi et Cie. Hélas ! Leur Président, le fils du Sphinx de Limete d’heureuse mémoire, est jusqu’ici de cœur avec les six autres leaders en pourparlers, à l’interne, en vue de mettre les points sur les ‘’i’’ en ce qui concerne l’épineuse question du programme commun et de la candidature unique.

Marche maintenue

Sur un autre registre, la marche de l’opposition projetée pour ce vendredi 26 octobre 2018 est maintenue, selon Ewanga. Le Secrétaire général adjoint d’Ensemble pour le Changement rassure qu’ils seront, contre vents-et-marées, dans la rue avec tous leurs affidés pour battre le pavé et réclamer le rejet de la machine à voter, le nettoyage du fichier électoral en l’état, la décrispation politique et consort. Tenez ! A en croire le décor planté des tirs-croisés entre, d’une part, cette frange importante de l’opposition qui tient mordicus à son agenda de battre le macadam ce vendredi et, d’autre part, les tenants du FCC qui, à leur tour, ont prévu de se rassembler avec leurs troupes, ce samedi, en marge d’un meeting populaire au stage Tata Raphaël, l’autorité urbaine de Kinshasa est placée sous ses responsabilités régaliennes étant donné le régime démocratique adopté par l’Etat.

Jacques Kitengie


Autres titres

Présidentielle : des candidats sollicitent un report !

Deo

Elections en RDC: Martin Fayulu, le candidat de Lamuka, présente son programme

Deo

UN PROJET D’ACCORD ENTRE FÉLIX TSHISEKEDI ET VITAL KAMERHE

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus