congosynthese

Profond malaise à « Ensemble pour le changement »

Depuis le lundi 27 novembre, la coalition politique dite « Lamuka » soutenue par trois candidats invalidés à l’Election présidentielle, à savoir  Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito a son équipe de campagne électorale en faveur de son candidat désigné à Genève, Martin Fayulu Madidi. C’est un Katumbiste, l’un des ténors du Groupe des 7 partis politiques entrés en rébellion contre la MP (Majorité présidentielle) avant sa mutation en FCC (Front commun ^pour le Congo), en la personne de Pierre Lumbi Okongo qui est nommé Directeur de campagne.

Le Vice-président de la plate-forme de soutien à Moïse Katumbi, malheureusement écarté de la course pour double nationalité, fait partie de l’équipe sous l’appellation d’Etat-major de campagne du candidat commun à l’élection présidentielle du 23 novembre. Un autre Katumbiste, bloqué à l’étranger, est positionné parmi les vice-présidents de cette équipe de campagne mise sur pied.

Ewanga Isewanga, membre de l’Alternance pour la République (AR), devait en principe figurer dans cette première loge de l’équipe de campagne de Fayulu, du fait de la prééminence de sa sous-composante dans les rangs des Katumbistes. L’AR a apporté son soutien au Chairman du TP Mazembe en le poussant avec le G7 à déposer la candidature pour la magistrature suprême qui n’a pas été réceptionnée.

En toute logique, un représentant de l’AR devait se retrouver parmi les vice-présidents. Selon plusieurs observateurs avertis, le malheur de ce groupe a commencé avec les prises de position de Delly Sessanga,   après l’Accord intervenu à Nairobi entre Vital Kamhere et Félix Tshisekedi.

La lecture des événements faite par celui qui était devenu Secrétaire général d’ « Ensemble pour le changement » à sa fusion avec toutes les tendances katumbistes dont l’AR, n’a pas été du goût d’un autre ténor du groupe retenu aujourd’hui parmi les 100 personnes de l’équipe de campagne de Martin Fayulu.

Delly Sessanga a laissé entendre après l’Accord de Nairobi à une radio captée à Kinshasa que  « toute initiative qui pourrait être conduite pour avoir un seul candidat et une unité beaucoup plus renforcée ne peuvent qu’être encouragées et personne ne doit à ce jour se draper dans sa dignité pour éviter de rechercher un consensus ».

En outre, pendant qu’Ewanga se battait pour Fayulu au niveau de l’AR, Sessanga lâche à travers les médias en ligne : « je suis un des rédacteurs de l’Accord de Genève dont le draft a été présenté en Afrique du Sud. Nous cherchons le candidat commun pour unir nos forces .J’exhorte tout le monde à revenir à la raison pour que nous n’ayons qu’un seul candidat.J’en appelle à l’unité Fayulu et Fatshi (Félix Antoine Tshisekedi)… »

Un autre et non le moindre s’est lancé dans une même démarche. Il s’agit de Claudel-André Lubaya  qui s’est prononcé en faveur d’une rencontre à Kinshasa. Il a invité le camp  de  Genève et celui de  Nairobi à sauver l’opposition. A la publication de la liste des membres de l’équipe de campagne de Fayulu, nulle part le nom de l’ancien Gouverneur de l’ex Kasaï occidental.

Il en est aussi d’Adam Bombole Intole qui avait contesté dès le premier le choix de Fayulu. Il s’est réjoui par après de l’Accord de Nairobi.
A Katumbi Chapwe de tirer toutes les conséquences…

Par MKM

(Visited 20 times, 1 visits today)

Autres titres

Corneille NANGAA supervise le convoi des fiches des résultats et PV vers l’intérieur du pays.

Deo

Présidentielle : le FCC accuse Tshisekedi d’inciter à la violence après son appel à contester les résultats si « Shadary est proclamé vainqueur »

Deo

Kikwit: Martin Fayulu s’engage à développer la RDC s’il est élu président

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus