fbpx
congosynthese.com

Procès de détournement à l’EPST : Michel Djamba et Delphin Kambay condamnés à 20 ans de travaux forcés

La Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a rendu son verdict ce jeudi 25 Mars 2021 dans le dossier opposant le ministère public aux deux présumés auteurs du détournement des fonds alloués au programme de la gratuité de l’enseignement de base.

Il s’agit de Delphin Kambay et Michel Diamba, respectivement directeur de Service de contrôle et de paie du personnel enseignant (SECOPE) et inspecteur général à l’ Enseignement primaire secondaire et technique (EPST).

D’après le verdict rendu, le prévenu Delphin Kambay a été reconnu coupable et condamné ainsi à 20 ans de travaux forcés pour détournement de plus de 6 millions de USD de frais de fonctionnement du service de contrôle et de paie des enseignants ( SECOPE), pour les deux prémiers trimestre de l’an 2020.

Quant à Michel Djamba, inspecteur général de l’EPST aussi coupable de détournement 10 millions de dollars , la Cour d’Appel de Kinshasa/ Gombe l’a condamné à 20 ans de travaux forcés et la restitution des sommes détournées.

Ce verdict a été rendu à l’absence de l’inspecteur général de l’EPST, car celui-ci s’est évanoui peu avant la lecture du dispositif fixant sa peine.

Il a été dépêché aux urgences du centre médical de la prison centrale de Makala.

En rappel, à l’audience du 11 mars dernier, le ministère public avait recquis une peine de 20 ans de travaux forcés contre les prévenus.

Jul A

Autres titres

Le Prince Philip est décédé à l’âge de 99 ans, annonce le Palais de Buckingham

deo

Les représentations diplomatiques congolaises à l’étranger sur le point d’être déguerpies

deo

Le Cardinal Fridolin Ambongo aux obsèques de l’archevêque de Lubumbashi Mgr Jean-Pierre Tafunga Mbayo

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus