fbpx
congosynthese.com

Procès « Bukanga-Lonzo » : La défense de Matata appelle la Cour Constitutionnelle à se déclarer incompétente

La deuxième audience en rapport avec le procès « Bukanga-Lonzo » dans lequel comparait principalement l’ancien Premier ministre et sénateur en fonction, Matata Ponyo a eu lieu, le lundi 8 novembre 2021, à la Cour Constitutionnelle.

En dépit de plusieurs appels en provenance des sphères aussi bien judiciaire que politique où de la société civile sur « des irrégularités » observées dans la procédure entreprise par le ministère public dans cette affaire, ce denier n’entend point capituler. Sans doute, comme le prétendent plusieurs observateurs, une main noire serait visiblement à la manœuvre pour écrouer,  quoiqu’il en coûte, l’homme à la cravate rouge. Devant pareille évidence,  la défense de Matata Ponyo n’envisage guère se laisser faire.

Pour ses avocats, dans une nation qui prône l’Etat de droit, seul le droit dit en toute droiture doit guider l’action de justice. C’est dans cet ordre d’idées que dans la note de plaidoirie du lundi dernier, le collectif d’avocats de Matata Ponyo représenté par Me Nyabirungu mwene Songa a exhorté la plus haute juridiction du pays à écrire son histoire en lettre de noblesse, en se déclarant « incompétente » conformément à l’article 163 de la Constitution à l’égard de l’action publique engagée contre leur client, le sénateur Augustin Matata Ponyo.

Autres titres

Kasaï-Central : « La situation de violences sexuelles et celle basée sur le genre est très préoccupante  » (Nathalie Kambala)

Patrice Kayembe

RDC : le Président sénégalais Macky Sall est arrivé à Kinshasa

deo

Le Président Félix Tshisekedi appelle ses homologues africains à s’approprier le projet de production des batteries électriques

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus