congosynthese

Présidentielle 2018 : Le duo Fatshi-VK peut surprendre !


A la coalition  » CACH  » de bien capitaliser les mobilisations en faveur de ces deux leaders enregistrées à Kinshasa ,à Lubumbashi, à Mbuji-Mayi…

Après la signature de l’Accord de Nairobi  entre Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et Vital Kamerhe et au terme duquel le président national de l’UNC se retire de la course pour la Présidentielle, les deux leaders ont regagné Kinshasa le mardi 27 novembre 2018 sous une pluie battante.

Malgré cette averse  que d’aucuns considéraient comme une bénédiction de Dieu, Fatshi et VK agissant au nom de la coalition  » Cap pour le changement « ,CACH en sigle, ont reçu des Kinois un accueil triomphal qui a retenti comme un cinglant démenti à l’endroit de ceux qui ne l’accordaient plus la moindre chance face aux échéances « électorales attendues.    L’avion qui ramenait Fatshi et VK a atterri à 12 heures à l’aéroport international de N’Djili d’où le cortège a pris la direction du centre-ville, dans un grand bain de foule.

De l’aéroport international de N’Djili, Félix Tshisekedi et Vital Kamhere, à bord d’un véhicule décapotable, ont eu du mal à se déplacer sur le Boulevard Lumumba où leur cortège a été bloqué à plusieurs endroits par la foule venue massivement  les accueillir dans la liesse populaire en entonnant des chansons à leur la gloire.

A Badara, à Mikondo, à Kingasani Ya suka, à Pascal, à Bitabe, presque à tous les endroits de grande affluence sur ce tronçon, le cortège s’est frayé difficilement le passage. Au niveau du Quartier I, la foule massée le long de cette artère a dû allumer des bougies tout tenant des rameaux  pour voir passer la suite des véhicules.

Le cortège est arrivé à 19H30′ à Limete au siège de l’UDPS où les deux leaders se sont adressés à la foule gonflée davantage avec les autres combattants de ces deux partis déterminés d’arriver jusqu’au point de chute. Ils ont laissé entendre que les portes de leur coalition restent grandement ouvertes.

Hommage à Etienne Tshisekedi

» Kinshasa est tombée ! « , criaient les militants de deux grandes formations politiques. La scène  de mardi rappelle le retour de feu Etienne Tshisekedi le 30 juillet 2016 après un long séjour en Europe pour les soins médicaux et son dernier  meeting sur le Boulevard Triomphal où il avait lancé le quolibet à Edem Kodjo.  » Kodjo aza Kabiliste monene  » (entendez Kodjo est un grand kabiliste), lançait le Lider Maximo devant une foule compacte.  Ce qui a fait qu’avant de rentrer à Kinshasa pour battre campagne, Félix Tshisekedi était parti s’incliner devant le corps de son père qui traine dans un funérarium à Bruxelles.

De 13h à 19h30′

La circulation était bloquée sur cet itinéraire pendant plusieurs heures du fait que les militants, venus nombreux, avaient envahi les chaussées et les abords du Boulevard Lumumba pour accueillir Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe.
Il a fallu plusieurs heures pour atteindre Kingasani ya Suka. Même le gaz Lacrymogène lancé pour disperser la foule n’a pas découragé les combattants de l’UNC et de l’UDPS.
Le retour de Vital Kamerhe et de Félix Tshisekedi vient de donner un tonus à la campagne électorale lancée le jeudi dernier par la centrale électorale à travers son président Corneille Nangaa.

St/Un accueil virtuel à Kananga, Mbuji-Mayi, Bukavu et Lubumbashi

Au Congo profond, une démonstration de force a été observée à Kananga, Bukavu, Mbuji-Mayi et Lubumbashi où les sympathisants et militants de l’UNC et de l’UDPS se sont manifestés pour communier symboliquement avec leurs camarades de Kinshasa et se joindre ainsi à la fête. Dans la capitale mondiale du diamant, des militants et sympathisants du CACH s’étaient rendus à l’Aéroport de Bipemba et à leur retour, ils se sont heurtés aux partisans du camp adverse.

Durant un mois, les candidats aux élections présidentielle, législatives nationales et provinciales vont rivaliser, mais dans le fair-play pour convaincre l’électorat en vue des scrutins du 23 décembre.   » Beaucoup d’appelés, peu d’élus « , enseigne la Sainte bible. Après le 23 décembre, le Congo-Kinshasa n’aura qu’un seul président de la République parmi les 21 postulants, 500 députés nationaux ainsi que des députés provinciaux.

Par GKM et JML

Loading...

Autres titres

Nord-Kivu : Ebola est désormais une grande menace au même titre que les groupes armés pour la sécurité de la population(FARDC)

Kabumba Katumwa

Le FCC recommande aux Présidents des Regroupements de proposer, les critères de désignation des membres du FCC pouvant faire partie du Gouvernement.

Deo

L’élection du bureau du Sénat fixée au 27 juillet

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus