fbpx
congosynthese

Paul Kagame:”Ils prennent le Rwanda pour bouc-émissaire pour cacher leur propre implication dans le conflit en RDC”

Paul Kagame

Paul Kagame, le président du Rwandais a accodée une interview dimache 06 Septembre 2020 à la presse Rwandaise au cours de la quelle, il est revenu sur les questions qui défraient la chronique, notamment les accusations des crimes commis par l’armée Rwandaise en République Démocratique du Congo.

Paul Kagame: Pour ceux qui veulent que nous revenions dans l’histoire, je pense qu’ils découvriront très bientôt qu’ils ont plus de responsabilités dans cette histoire que le Congo ou le Rwanda.

Selon Paul Kagame, le problème du Rwanda et de la République démocratique du Congo ont commencé il y a longtemps, mais les gens ont tendance à reconter l’histoire d’une certaine période qu’ils choisissent eux mêmes.

S’agissant du rapport Mapping, Paul Kagame qualifie du ‘NO SENSE’ ce rapport; Je ne sais pas de quoi il s’agit. Les gens doivent analyser d’où vient cette histoire, les gens se réveillent le matin et découvrent que les gens se battent.

PREMIERE ETAPE DU CONFLIT(1990)

Même s’il faut commencer en 1990, les premières forces qui sont entrées au Rwanda, étaient les forces du Zaïre sous Mobutu. Ils ont traversé les frontières de Gisenyi et Goma et sont venues secourir leurs hommes qui aidaient les Rwandais qui se tuaient entre eux.
Pour les Rwandais à entrer au Congo, c’était le deuxième après l’entrée de la RDC au Rwanda. C’est ça le fait de l’Histoire, poursuit Paul Kagame.

DEUXIEME ETAPE: Génocide des tutsis

Deuxièmement, lorsque le génocide contre les tutsi a eu lieu au Rwanda, après que les génocideurs se soient rendus au Congo, ils sont allés là où ils se sentaient à l’aise, parce que Mobutu était à leurs côtés et était en cohorte avec Habyarimana.
Même maintenant, les groupes armés qui sont basés au Congo, ou ceux qui sont associés aux réfugiés qui s’y sont rendus en 1994, ce sont tous ces groupes qui tuent des Congolais. Ils tuent des Congolais à partir des camps de réfugiés, relate le président Rwandais Paul Kagame, qui poursuit en disant, qu’il y a eu d’autres problèmes en raison de la façon dont le gouvernement de la RDC était associé aux génocideurs des FDLR qui ont provoqué des conflits même dans la région de l’Afrique Australe.
Selon Paul Kagame, et comme il a toujours nié l’implication de son pays dans le génocide congolais, la communauté dite internationale et certaines organismes confondent les actions de tous ce groupes présents en RDC et mettent toute la responsabilité sur le dos du Rwanda, alors qu’il y a les responsables d’un peut partout, en Afrique, même en RDC voir même en dehors du continent Africain.

RWANDA VICTIME ET NON AUTEUR.


L’homme fort de la République du Rwanda, pense que son pays est en effet la victime, mais les gens ont trouvé une très belle façon de transformer une victime en auteur d’un crime, pendant que ces mêmes personnes sont plus responsable. Paul Kagame dit ne pas comprendre l’absence du sens du rapport Mapping qui a été rédigé par certaines personnes qui agissent au nom d’une société qui théorise beaucoup les droits de l’homme et la démocratie.

“Les auteurs du rapport mapping prennent le Rwanda pour bouc-émissaire pour cacher leur propre implication.  C’est pour obtenir les faveurs des Congolais considérés comme victimes face aux bourreaux rwandais. Ils ne voient pas d’un bon œil les bonnes relations pouvant exister entre les deux pays.”

Rédaction /congosynthese.com

Autres titres

N-K : énième Assistance du Gouvernement Provincial aux ex-rebelles du NDC- Rénové cantonnés à Rumangabo

deo

Félix Tshisekedi participe à la 75 ème assemblée générale des nations unies

deo

N-K :La famille Nyakamwe des gorilles donne naissance à des jumeaux au Parc des Virunga

deo