Le dégel dans les relations entre Kinshasa et Kigali n’est pas une vue de l’esprit. Le président du Rwanda, Paul Kagame, a désigné Vincent Karega comme le nouvel ambassadeur de son pays en RDC, selon un communiqué émanant du Bureau du Premier ministre rwandais daté du 15 juillet, et relayé par plusieurs médias en ligne congolais.

Selon les mêmes sources, le nouveau patron de la mission diplomatique rwandaise à Kinshasa devrait prendre ses fonctions dans les tout prochains jours. Ancien Haut-Commissaire du Rwanda en Afrique du Sud, Vincent Karega remplace Amandin Rugira, nommé ambassadeur de son pays auprès de l’Union européenne.

Le nouveau promu ne viendra pas à Kinshasa en étranger. L’homme connait bien la RDC et sa chaleureuse capitale, pour avoir fini ses études à l’Université de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga. C’est donc un Kassapard qui revient… à la maison.

Ce développement, estiment des observateurs, est l’un des résultats palpables du réchauffement des relations entre Kinshasa et Kigali, récemment tendues.

On doit ce changement à l’avènement de Félix Tshisekedi au sommet de l’Etat. Peu après son investiture, le chef de l’Etat congolais avait entrepris une tournée dans la sous-région pour rencontrer ses homologues. Début juin, on a vu le président rwandais Paul Kagame effectuer le déplacement à Kinshasa pour assister aux obsèques de l’ancien Premier ministre Etienne Tshisekedi, père biologique de l’actuel président Rd congolais.

A l’occasion, les Congolais avaient applaudi Paul Kagame au stade des Martyrs. Dans une interview à RFI et France 24, le 29 juin dernier, Félix Tshisekedi avait affirmé que Paul Kagame est un des partenaires fiables et essentiels à ses yeux pour la paix et la sécurité dans la région.

Outre le volet sécuritaire, les deux pays semblent développer également de bons rapports sur le plan économique. La licence d’exploitation, accordée, sous Félix Tshisekedi, à la compagnie Rwandair en est une bonne illustration.

Didier Kebongo/Forum des As