fbpx
27 C
Kinshasa
July 7, 2020
congosynthese

Ouverture de la conférence panafricaine sur le projet grand Inga

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a procédé, lundi par vidéoconférence, à l’ouverture de la conférence panafricaine sur le projet Grand Inga et l’hydroélectricité en RDC.

Dans son allocution d’ouverture de ces travaux auxquels prennent part M. Raila Odinga, Haut représentant de l’Union africaine pour le développement des infrastructures en Afrique, des représentants des partenaires de la RDC et des experts, le Chef de l’État a déclaré que le projet Grand Inga est porteur de nombreux enjeux et opportunités non-seulement pour la RDC mais aussi pour l’Afrique et le monde.

Pour le chef de l’État, la tenue de cette conférence s’inscrit dans le cadre de la coopération régionale pour accélérer l’accès à une énergie durable, propre, abordable et fiable.

Il a rappelé qu’à l’occasion de son avènement à la présidence de la République, il avait pris entre autres engagements prioritaires, de résoudre le problème d’accès à l’électricité, qui est l’une des bases du développement de la RDC dans tous les secteurs, l’énergie étant la pierre angulaire de toute société.

Elle est le passeport de la transformation économique et l’un des piliers des services de l’éducation et de la santé, a souligné le chef de l’État. Il a précisé que la RDC abrite le plus grand potentiel hydroélectrique en Afrique avec plus de 110 GW et la plus grande concentration d’hydroélectricité au monde sur un site, derrière la Chine et la Russie aux chutes d’Inga avec au moins 44 GW.

Le pays possède aussi plus de 60 GW de potentiel hydroélectrique réparti sur environ 800 sites.

Le Chef de l’État a ensuite énuméré les principaux objectifs attendus des réunions techniques de cette conférence à savoir, présenter les opportunités actuelles et futures du projet Grand Inga et d’autres activités d’investissements dans le secteur de l’énergie électrique en RDC, encourager des appels à manifestation d’intérêts de la part des participants pour l’achat de l’énergie à produire au cours des phases subséquentes du projet Grand Inga, encourager un dialogue approfondi et une collaboration d’investissements entre les entrepreneurs publics et privés et les plus hautes instances politiques et économiques, aussi bien au niveau de la RDC localement qu’au niveau continental.

Il a  recommandé un cadre de base pour guider la RDC dans la préparation d’une conférence des chefs d’État africains.

Le Haut représentant de l’Union africaine pour le développement des Infrastructures en Afrique, Raila Odinga a, pour sa part, mis en exergue  l’importance du barrage hydroélectrique d’Inga pour l’Afrique, qui présente une opportunité énorme pour le continent.

Il a ainsi émis le vœu de voir le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo annoncer, à l’occasion des 60 ans d’indépendance de la RDC, la mise en œuvre du projet Grand Inga.

Dans sa modération au cours de ce télétravail, le conseiller spécial du Chef de l’État en matière d’infrastructures, Alexandre Kayembe a fait intervenir M. Wang Yu de la société China three George international, qui a remercié le chef de l’État pour la confiance qu’il accorde à la coopération chinoise, avant de parler des potentialités du consortium chinois qui s’attèle aujourd’hui à la phase de la construction de l’usine hydroélectrique du Grand Inga.

D’autres intervenants se sont appesanti sur le cadre de base pour un Grand Inga viable et l’impact transformatif potentiel de l’hydroélectricité du Grand Inga sur l’Afrique. Le ministre de l’énergie, le PDG de la SNEL et plusieurs experts Congolais ont suivi par vidéoconférence la cérémonie d’ouverture de ces assises. ACP

Autres titres

Le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa et vice-président de la CENCO, a reçu le président du CNSA, Nkoy Joseph

Deo

Beni/attaque à répétition des ADF: l’armée renforce ses éléments dans plusieurs axes routiers

Kabumba Katumwa

Ituri:Jean Bamanisa condamne l’embuscade de la CODECO ayant fait 11 morts dont deux notables et des agents de l’ordre.

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus