congosynthese

Nord-Kivu:Des combattants “Nduma” enrôlent par force les jeunes dans la milice à Beni-Rwangoma


Des miliciens mai-mai du groupe “nduma” se livreraient à l’enrôlement forcé des jeunes dans la milice dans plusieurs quartiers de la commune de Beu ville de Beni.

Les habitants du quartier Rwangoma cellule Bamusosoli dans la même commune ont fait un sit-in ce lundi 29 juillet à la mairie de Beni.il a été questions pour ces derniers de dénoncer l’enrôlement forcé de leurs enfants dans la milice “Nduma “.

Une femme qui a vu son enfant d’une dizaine d’années pris en otage par les miliciens a signifié que les combattants de Nduma circulent librement dans les quartiers périphériques de la commune de Beu et passent porte-a porte afin de chercher les jeunes dynamiques.

” ils sont visibles le matin et le soir avec des armes, flèches, mais ils sont accompagnés avec des éléments FARDC ” a poursuivie notre source.

Devant l’autorité urbaine Bwanakawa Masumbuko Nyonyi, ces habitants ont exigé aux autorités de leur éclaircir, pourquoi ces miliciens ne sont pas traqués pendant qu’ils constituent une force négative dans cette partie de la ville. ” Pourquoi ils se promènent avec les éléments FARDC s’est demandée la foule devant l’autorité urbaine.”

Cependant deux corps des civils ont été trouvés décapités la nuit de dimanche à ce lundi 29 juillet dans la localité de kombo en chefferie de Watalinga territoire de Beni.

Pour la société civile de la place à travers son président David Moaze, ces civils ont été décapités par les combattants de l’ADF par arme blanche dans leurs domiciles.

Outre les civils tués, les combattants de l’ADF ont pris en otage un autre civile, blessant le quatrième grièvement avant de se livrer aux pillages de biens de la population notamment les animaux de la basse court.

Suite à la persistance de cas des tueries et enlèvement des civils,la société civile du territoire de Beni vient d’appeler la population à” l’incivisme fiscal” et à “l’allumage de feu de nuit” sur toute l’étendu du territoire de Beni.

Pour les forces vives qui ont rendu une déclaration dimanche dernier, trop c’est trop, on ne peut pas continuer à payer des taxes dans une région où la population est tuée du jour le jour a dit Janvier Kasairio rapporteur de la société civile du territoire de Beni qui veut voir le président Félix Tshisekedi matérialiser sa promesse faite lors de la dernière campagne électorale d’installer le camp” kokolo” de Kinshasa à Beni afin de traquer les groupes armés dans la région.

Des sifflets seront mis en contribution lors de la présence d’un recouvreur de l’État vu devant la porte d’un commerçant ajoute notre source.

Jean Mukunvuliro depuis Beni.

Loading...

Autres titres

Le Chef de l’État a présidé la 13ème réunion du Conseil des Ministres.

Deo

RDC:Victime des accusations dans les tueries de Beni,l’ancien gouverneur Eugène Serufuli dément formellement son implication

Kabumba Katumwa

RDC: La lucha exige le limogeage des généraux des FARDC “affairistes”

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus