congosynthese

Nord-Kivu: Suite aux marches de colère, circulation limitées à Goma et l’opération des déguerpissements suspendus à Nyiragongo

Apres plusieurs dégâts matériels et humains dans le Nyiragongo et dans une partie de la ville de Goma, l’opération des déguerpissements vient d’être suspendue par l’autorité provinciale. Pendant ce temps le maire de Goma suspend toute circulation en ville de Goma à partir de 21 heures.

Le maire de la ville de Goma vient de suspendre à partir de ce mardi 23 octobre 2018 toute circulation en ville de Goma au-delà de  21 heures. Dans un communiqué lu à la chaine officielle la Radiotélévision Nationale Congolaise RTNC-Goma, Muisa Kyese Timothée  précise que  cette mesure intervient après  les évènements  du lundi et mardi dans le territoire de Nyiragongo et dans une partie de la ville de Goma, situations qui font croire au maire  qu’il aurait des personnes suspectes en ville de Goma et ses environs.

Pendant ce temps, l’opération du déguerpissement qui a conduit les habitants du groupement Munigi à au moins 6 kilomètres au nord de la ville de Goma dans les rues pendant deux jours. Le ministre provincial de l’intérieur  et reconstruction du Nord-Kivu a annoncé après conseil de sécurité  tenu d’urgence ce mardi que toute opération des déguerpissements est suspendue jusqu’à nouvel ordre dans cette partie de la province (Munigi,et Buhene).

« Apres réunion de ce matin avec le comité restreint  de sécurité, on a décidé clairement que tous les déguerpissements  puissent s’arrêter jusqu’à ce que le comité provincial de sécurité comprennent quelque  chose sur ce qui se passe parce que il y a plusieurs domaines qui sont concernés », a déclaré Valérien Mbalutwirandi ministre de l’intérieur Nord-Kivu.

A ce qui concerne le bilan officiel des manifestations du lundi et mardi dernier  dans le territoire de Nyiragongo et Goma, le ministre provincial de l’intérieur avance un bilan de deux morts. Selon lui, les échauffourées  ont causé la mort à deux personnes dont un taximen-moto  et un jeune garçon, plusieurs blessés  dont un élément de la police congolaise  et une jeep privée d’un officier de la police incendié par les manifestants en colère. Un bilan qui contredit  celui donné par la société civile locale de Nyiragongo qui parlait de 4 morts et plusieurs blessés.

Pour rappel , c’est depuis le matin du lundi dernier que la population avait descendue dans les rues pour protester contre l’opération de déguerpissement  dirigée par les éléments de la police congolaise en faveur d’un groupe d’hommes  se réclamant propriétaire  d’un terrain d’au moins 600 m2.

Justin KABUMBA

(Visited 10 times, 1 visits today)

Autres titres

RDC-GOMA : Lancement de la sixième édition du festival Amani

Kabumba Katumwa

RDC-Tueries au Nord-Kivu : Les femmes marchent à Goma pour la paix en RDC

Kabumba Katumwa

UPN : le comité de gestion suspendu

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus