congosynthese

Nord-Kivu: Polémique au tour de la demande de radiation de la candidature de Ramazani Shadary

Photo D'archive/congosynthese.com Conférence des Gouverneurs à Goma

La demande de radiation de la candidature  d’Emmanuel Ramazani Shadary  par certains candidats  à la présidentielle du 23 décembre 2018  suscitent plusieurs réactions dans la classe politique dans le pays , c’est la cas de la province du Nord-Kivu. Les initiateurs accusent le candidat du front commun pour le Congo (FCC) d’utiliser les personnels  et les moyens de l’Etat  pour des faits privés, majorité, opposition  et société civile.

L’opposition  exige de la majorité présidentielle d’apprendre le respect des textes qui régissent le pays. Pour Neema Vikayilwira  l’utilisation des biens publics  et du personnel de l’Etat  est une violation des articles 96 et 97 de la constitution. Selon cette actrice politique, ceci est suffisant pour que cette candidature soit radiée.

« Ramazani Shadary n’a pas respecté  les textes du pays c’est pourquoi nous avions dit qu’il n’est plus digne d’être appelé candidat président de la république. Les textes nous disent que tout membre du gouvernement est incompatible avec toute responsabilité des partis politiques. Voilà déjà que l’article 97 de la constitution est violé par Shadary », déclare Nema Vikayilwire, fédérale Nord-Kivu du parti politique de l’opposition ARC.

Les cadres de la majorité présidentielle parlent de la distraction des opposants, c’est notamment Maître Jimmy Ndjale  qui souligne que, les congolais n’attendent rien d’autres que des élections  cette année, pour lui, l’opposition montre qu’elle n’est pas prête pour les élections  et cherche des polémiques inutiles.

« C’est une déclaration de honte. Ces gens sentent  leur mort politique prochaine ils commencent à chercher comment fuir. Ça nous fait  la joie au niveau du FCC de constater qu’ils ont compris  que Shadary c’est le futur président de la RDC », précise Maître Jimmy Ndial communicateur de la majorité Nord-Kivu.

L’opposition congolaise doit amener les preuves auprès des juridictions compétentes  pour défendre ce qu’elle affirme, dixit Placide Nzilamba. Cet acteur de la société civile indique qu’on ne fait pas radier un candidat  sur simple base de déclaration  dans des medias.

« Ils ont fait que jouir de leurs liberté d’expression. Il faut dire que la déclaration n’est qu’un fait politique mais l’annulation viendra du droit. Nous pensons que  ces allégations sont basées sur des fondements vérifiables sur des moyens des preuves tangibles et nous ne pouvons que les encourager à aller en justice et faire valoir leurs moyens afin qu’ils obtiennent gain de cause », a déclaré Placide Nzilamba cadre de la société civile au Nord-Kivu.

Signalons que ces réactions interviennent après la publication par le front commun pour le Congo (FCC) de l’équipe de campagne du candidat Emmanuel Ramazani Shadary.

Justin KABUMBA


Autres titres

BENI : Une embuscade tendue par les rebelles ougandais ADF fait deux morts et plusieurs dégâts matériels à Oicha-Mukoko-Kisiki (Bilan provisoire)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : Une attaque des rebelles ADF ciblée contre la base de la Monusco fait trois maisons, un véhicule incendié à Beni.

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : 7 casques bleus de la Monusco tués et 10 blessés dans les offensives contre les rebelles ADF à Beni.

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus