congosynthese

Nord-Kivu : les FARDC appellent les groupes armés à une « reddition sans condition »

Les Forces armées de la RDC (FARDC) en opérations dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu) ont appelé, dimanche 14 avril, tous les combattants Maï-Maï, encore actifs dans cette contrée à une « reddition sans condition ». Cet appel est lancé au moment où le président de la République, Félix Tshisekedi, séjourne à Goma au Nord-Kivu.

« Si quelqu’un avait décidé d’aller en brousse pour tel ou tel autre motif, ce motif-là n’existe plus aujourd’hui. Nous avons un nouveau régime, un nouveau président de la République, tout est nouveau ! Construisons ensemble notre pays et contribuons tous à son développement. Rester dans la forêt, c’est freiner le développement du pays. Voyez par vous-mêmes comment beaucoup de villages sont détruits ! Il y a beaucoup de souffrances [parmi les habitants] ! Ces souffrances sont sur la tête de ces personnes qui n’aiment pas la paix, les groupes armés », a affirmé le colonel Dido Vhalinande, de la 34e région militaire, qui dirige ces opérations dans le Masisi.

Il invite tous les miliciens à se rendre à l’état-major du régiment à Masisi centre, « en vue de la constitution d’une armée nationale plus forte que jamais. »

« L’heure a sonné. Que nos frères sortent et se rendent. Nous allons bien les accueillir, nous allons vivre ensemble et personne ne sera poursuivi. A Kinigi par exemple, en ce moment, les combattants du groupe Nyatura sont très nombreux à se rendre. Certains, avec qui nous étions dans l’armée, me demandent si je ne vais pas les poursuivre maintenant qu’ils se sont rendus ! Moi aussi, je vous demande de vous rendre nombreux. Venez pour qu’ensemble, nous puissions former une armée unie, une armée républicaine », a dit le colonel Dido Vhalinande.

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi séjourne depuis dimanche 14 avril à Goma, dans le Nord-Kivu, pour une mission de sécurisation de la province.

A en croire certains membres de l’équipe d’avance du Président de la République, en l’occurrence les cadres de l’UDPS qui séjournent déjà à depuis deux jours, le Président devrait aussi visiter la zone de Beni dans le Grand-nord de la province qui fait face depuis plusieurs mois à l’insécurité et à l’épidémie de la maladie à Virus Ebola.


Autres titres

RDC : Les congolais se souviennent de Papa WEMBA trois ans après sa disparition

Kabumba Katumwa

Devant Denis Mukwege, le Conseil de sécurité de l’ONU adopte la Résolution criminalisant les violences sexuelles en temps de conflits armés

Deo

RD Congo : prophéties et escroquerie

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus