congosynthese

Nord-Kivu : La société civile boude le mot d’ordre de la présidence de la république

La société civile de la province du Nord-Kivu décide à boycottée le deuil national décrété suite à la mort de plus de 50 personnes et au moins 82 blessées dans un incident qui se produit le week-end dernier dans le Congo central. Le bureau des coordinations des forces vives du Nord-Kivu indiquent que la population issue est plus préoccupée par les affres de la guerre en cours et les massacres qui se poursuivent en territoire et ville de Beni et récemment dans le territoire de Masisi en groupement de Rubaya où au moins 13 civils ont été lâchement massacrés par machettes et 14 grièvement blessés par des inconnus dans une incursion le samedi 6 octobre 2018 selon le bilan officiel.

Le président de la société civile du Nord-Kivu se prononce après  la publication d’un communiqué de presse de boycotte national pour. Pour John Banyene, la situation sécuritaire du Nord-Kivu doit être intégrée dans les priorités des autorités congolaises.

« La coordination provinciale de la société civile forces vives du Nord-Kivu informe l’opinion tant nationale qu’internationale que la population de cette partie du territoire  congolais  ne saurait pas respecter le mot d’ordre de la présidence de la république , non pas pour boycott, mais parce qu’elle est encore préoccupée par affres de la guerre encours et massacres des civils et militaires des kidnapping ,des incursions récurrentes et permanentes qu’elle est victime au quotidien »précise le président de la société civile du Nord-Kivu John Bayenyene.

Par rapport à cette question plusieurs congolais du Nord-Kivu réaffirment leurs compositions aux compatriotes congolais morts et blessés dans cet incendie du Congo central. Certains habitants de Goma pensent qu’il est normale que le gouvernement national décrète un deuil national en faveur de cette population, mais ces derniers fustigent que cela puisse faire pour un certains nombres des congolais et pas pour d’autres, tout en rappelant que plusieurs catastrophes naturelles ou guerres ont endeuillées la population de la province du Nord-Kivu sans qu’un deuil national ne soit décrété.

Justin KABUMBA


Autres titres

Nord Kivu: Les opposants vers la division 66 jours avant les élections en RDC.

Deo

Ebola au Nord-Est de la RDC : L’OMS se réunit d’urgence

Deo

RDC : La coalition des partis politiques de l’opposition du Nord-Kivu s’oppose à la marche du 26 octobre

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus