congosynthese

Nord-Kivu: La marche des étudiants dispersée par la police à Goma

La police congolaise et Etudians au campus du Lacs à Goma

Les activités académiques sont restées paralysées toute la journée de ce jeudi 8 novembre 2018 au sein du campus universitaire du lacs de Goma, et dans certaines autres institutions de la ville .Les étudiants voulaient marchés contre l’insécurité à Beni ville et territoire dans la partie nord de la province du Nord-Kivu en signe de solidarité avec leurs camarades de Beni.

Certains étudiants en colère étaient ressemblés dans la cours du campus universitaire du lacs dit (Kinyumba) de Goma aux premières heures de la matinée avant d’entamés leur manifestation dite de solidarité a leurs compatriotes de Beni ville et territoire. La marche  a été vite dispersée par la police congolaise.

Les étudiants des institutions comme, l’Université de Goma (UNIGOM), l’institut supérieur de Technologie appliquée (ISTA), Institut supérieur du tourisme (ISTOU), Institut Supérieur de Statistique et Nouvelle Technologie (ISSNT) et l’institut de Technique Médicale (ISTM), étaient tous mobilisés afin de compatir avec leurs camarades de Beni qui depuis la rentrée académique le 15 octobre dernier, les étudiants de Beni  n’ont jamais étudiés suite à  l’insécurité grandissante dans cette partie du Nord-Kivu.

« Les étudiants de Goma étaient en train d’organiser une marche pacifique pour soutenir les étudiants de Beni ville et territoire car depuis le 15 octobre dernier que les activités académiques avait été lancées par le ministre, à Beni les activités n’ont jamais commencées. La solidarité estudiantine exige de compatir avec ces étudiants-là de Beni », déclare Stephano Kakule porte-parole de la coordination interuniversitaire du Nord-Kivu.

Les étudiants déplorent l’interdiction de la marche par le maire de Goma, situation qui a conduit au dérapage entre police et manifestants.

« Nous avions écrit une lettre au maire de la ville demandant une marche pacifique tout en précisant même notre itinéraire. La marche  devrait commencer au rond-point signers vers le gouvernorat de la province où nous devrions déposer mémorandum, mais aussi un autre à la MONUSCO, mais la mairie à refuser de nous accorder cette marche, et puis les étudiants ont décider de manifester dans leurs institutions respectives »ajout-il Stephano Kakule président Interuniversitaire du Nord-Kivu.

Au campus universitaire du Lacs où loge cinq institutions on pouvait voir dans la cour un tableau sur lequel on pouvait lire « Nous étudiants de Goma nous soutenons nos camarades de Beni et nous séchons les activités jusqu’à ce qui ait rétablissement de la paix et le commencement des activités académique  à Beni » fin de citation.

Les sources proches de  des manifestants précisent l’arrestation d’au moins 9 étudiants arrêtés par la police lors de ces échauffourées entre manifestants et éléments de la police.

Avant de procéder à ces arrestations, la police congolaise a usé de gaz lacrymogène au campus universitaire du lacs ou il y a eu paralysie totale.

Signalons cependant que le campus du lacs est mal réputé en province suite aux troubles souvent des étudiants de l’UNIGOM, ISTA et ISTOU. Il n’y a pas une année qui passe au sein de ce campus sans avoir enregistrer une échauffourée entre les étudiants eux même.

Justin KABUMBA

 

 

Loading...

Autres titres

Affaire Ntaganda: la Chambre de première instance VI rendra son jugement le 8 juillet 2019

Deo

ECOUTEZ LA PRIERE DE FELIX TSHISEKEDI AU STADE DES MARTYRS

Deo

Les léopards retrouvent le chemin de l’entraînement avant le match de ce mercredi face à l’Egypte.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus