congosynthese

Nord-Kivu : La communauté Hutu donne 48 heures au gouverneur pour qu’il retire sa note circulaire interdisant la circulation des personnes dites inconnues à Beni et Butembo

La communauté Hutu sort de son silence, Cette dernière demande au gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku de retirer la note circulaire interdisant la circulation des personnes dites inconnues dans le grand nord, A défaut  elle  se prendra en charge.  

A travers un communiqué de presse  rendu public ce samedi 3 novembre 2018 à Goma, la   communauté Hutu vient de donner 48 heures au gouverneur Julien Paluku de pouvoir retirer sa note de circulation interdisant la circulation des personnes dites  inconnues dans la partie grand nord de la province du Nord-Kivu, notamment Beni et Butembo.

Dans  cette déclaration des deux pages, la communauté précise que cette note  ne viserait que la communauté Hutu. Selon elle, la signature et la mise en application de la note du gouverneur  Paluku demeurait anticonstitutionnelle, tribalo-ethnique et porterait  aussi les germes d’apartheid ainsi que ségrégation à l’encontre de la communauté Hutu vivant au Nord-Kivu

Les ressortissants du territoire de Rutshuru  et dans d’autres coins du Nord-Kivu font a l’illusion aux évènements du 1 novembre dernier  à Butembo dans la communauté de Bulengera ou une femme qui voyageait en direction de Mboga en province de l’ituri a été arrêtée avant d’être violée et  lychéé par une foule qui serait identifiée comme celle de la communauté Nande, faute de quoi cette femme était de la communauté Hutu dont sa locution s’apparentait au Kinyarwanda.

A en croire la déclaration de la communauté Hutu, ces actes qui deviennent répétitifs dans la partie grand nord seraient encouragés et motivés par la note circulaire éditée par le gouverneur de cette  province. Actes qu’elle qualifie de génocide et incendier .

« Nous attirons donc l’attention de la communauté nationale et internationale sur la gravité des faits qui risque de provoquer des représailles et des actions revanchardes des Hutus à l’endroit des populations Nande hypothéquant ainsi la stabilité et la concorde civile en cette période préélectorale en province du Nord-Kivu » Victoire zambara notable de la communauté

La dizaine des signataires de la déclaration précise que vu les menaces que la communauté Hutu fait face aujourd’hui, exige au gouverneur de province le retrait immédiat de ladite note circulaire, l’arrêt de tout acte de génocide par les frères Nande contre les Hutu à Butembo et à Beni, mais aussi ramener la population congolaise, particulièrement la communauté Hutu dans leurs droits fondamentaux de circuler librement sur toute l’entendue de la RDC conformément à constitution congolaise a son article 30.

Signalons qu’il y a peu   que le gouverneur de la province du Nord-Kivu Julien Paluku avait signé une note circulaire interdisant la circulation des personnes inconnues.  Dans sa lettre adressée en 2011  à l’assemblée provinciale du Nord-Kivu , Julien PALUKU avait dit que ces personnes seraient venues d’autres coins de la province. Situation qui pouvait conduire à la déstabilisation de la province

Justin KABUMBA


Autres titres

Vient de paraître : «Plaidoyer pour une bonne gouvernance et le développement de la Rd. Congo» de Matata Ponyo

Deo

Accord de Coalition Politique des Forces de L’Opposition LAMUKA

Deo

Exclusif – RDC : Voici l’accord mort-né de Genève sur le candidat commun de l’opposition

Deo

1 commentaire

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus