fbpx
congosynthese

Nord-Kivu/conflit foncier à Rutshuru : 223 familles bénéficient de 5 certificats d’enregistrement de terre grâce au programme FARM de Mercy Corps

C’est depuis deux ans qu’un conflit de terre qui opposait les familles de petits exploitants agricoles, la société Domaine de Katale et l’administration foncière territoriale étaient aux prises dans le problème foncier, autour de la concession Mbugani, aux dimensions de 51 hectares, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Grâce aux plaidoyers et à l’implication du gramme FARM de Mercy Corps et Search for Common Ground, financé par l’Ambassade des Pays-
Bas à Kigali,Rwanda, le jeudi 18 février 2021, les autorités politico-admnistratives de la chefferie de bwisha ont remis officiellement 5 certificats d’enregistrement des terres établis au bénéfice des 223 familles exploitant la concession mbugani avec comme superficie de 51hectares dans cette zone .

En date du 21 octobre 2020, ce conflit était résolu, avec notamment la signature d’un compromis attribuant les droits fonciers à 223 familles sur cet espace arabe. Cela a été possible grâce à la médiation de l’organisme non gouvernemental Mercy Corps, via son programme FARM. Une démarche de résolution pacifique de conflit de terre à laquelle ont participé les parties en conflit, les autorités politico-administratives locales ainsi que des acteurs de la société civile.

L’accompagnement du programme FARM à l’endroit des familles auxquelles ont été reconnus les droits fonciers, a surtout consisté à faire enregistrer les 51 hectares de terre auprès de l’administration foncière dans la zone, dans le but d’obtenir de certificats d’enregistrements collectifs des terres, en vue de leur sécurisation.

Démarche qui est arrivé à succès.

Raison donc, pour le directeur du programme FARM de Mercy Corps, d’adresser un message de remerciement à l’endroit des parties impliquées dans le processus de médiation de ce conflit ; qui a duré environ un semestre. M. Kevin Kiffer estime qu’il s’agit d’un exemple pouvant pousser d’autres communautés à engager pareilles démarches de sécurisation de terres.

« C’est le fruit des efforts conjoints de la communauté, du ministère provincial des affaires foncières, à travers l’administration foncière de Rutshuru, des autorités territoriales et coutumières et de la société civile. Nous espérons que cet exemple encouragera d’autres communautés à engager de telles démarches pour la sécurisation de leurs terres et sommes convaincus qu’elles pourront compter à l’avenir sur ces mêmes parties prenantes pour les accompagner « , dit Kevin Kiffer, relayé par un communiqué de presse du programme FARM de Mercy Corps.

Selon plusieurs données statistiques, les conflits terriens constituent plus de quatre-vingt-dix pourcents des dossiers en justice à l’Est de la République Démocratique du Congo, et particulièrement en territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu. Ils y constituent également la majeure cause d’instabilité.

 » c’est dans ce cadre que le programme FARM intervient dans le territoire de rutshuru a été impliqué dans le processus de résolution Pacifique du conflit autour de 51 hectares entre la société domaine de katale et la population locale du village de mbugani. Cette méditation qui a duré à peu près 6 mois, est passée par la vérification des dossiers au niveau de la circonscription foncière de rutshuru, des rencontres bilatérales entre les parties, avec l’implication de la société civile et les autorités politico-admnistratives de la zone  » a-t-il indiqué.

La cérémonie s’est déroulée à la grande satisfaction des bénéficiaires et les habitants de zone qui aspirent à la paix.

Justin Kabumba.

Autres titres

Nord-Kivu : Pour l’ACEDH l’assassinat d’un auditeur militaire à Rutshuru est une expression de la gravité de la violence dans la région

deo

RDC: Ouverture ce vendredi du procès des présumés détournements des fonds publics destinés à l’EPST

deo

RDC: Le Ministère des Affaires renforce le partenariat entre Kinshasa et Londres

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus