congosynthese

Nord-Kivu : 4 morts dans une marche de colère à Nyiragongo et Goma

Vive tentions  ce lundi 22 octobre 2018 entre les éléments de la police nationale congolaise et les habitants du quartier Majengo-Buhene en groupement de Munigi en territoire de Nyiragongo. Au moins une dizaine des familles seraient menacées de déguerpissement par certains individus se réclamant propriétaire qui utiliseraient la police congolaise.

Les activités sont restées  paralysée toute la journée de ce lundi en  territoire  Nyiragongo et dans une partie de la ville de Goma .A la base, la population en colère du groupement Minigi à descendue dans les rues pour exprimer leurs mécontentements et dénoncer ce qu’elle qualifie d’un déguerpissement et démolitions méchante  de leurs maisons de la part de cératines autorités congolaises.

La police congolaise aurait fait usage des balles réelles et de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants ,ce qui a  fait dégénérer la situation du matin jusqu’en dépit d’après-midi.

Déjà aux premières heures de la matinée on pouvait voir la présence des éléments de la police nationale congolaise bien armés présent au quartier Majengo Buheme (vision 20-20) en territoire de Nyiragongo. Ces policiers sécurisaient  un groupe des personnes envoyées par la mairie de Goma pour démolir certaines maisons ciblées. Selon une source proche d’un élément de la police congolaise qui a requis  l’anonymat précise que cette démolition intervient après une exécution d’un jugement du parquet.

Les habitants du quartier Majengo n’ont pas supporté cette exécution et ils descendues dans les rues du territoire de Nyiragongo et Goma pour dire non à ce déguerpissement qu’ils appellent injuste.

« Nous avions barricadés la route, nous sommes en train de protester contre quelqu’un qui dit qu’il a gagné  le procès  et qui arrive ici pour déguerpir la population. Il est venu ici avec un arsenal  militaire et des policiers qui sont entrain déguerpir la population de leurs maisons qu’elles ont achetées. Nous allons nous battre jusqu’à gagner nos parcelles » un manifestant exprime ses mécontentements  au micro de congosynthese.com

Pneus  brulés, véhicules caillasés, routes barricadées, arrestations des manifestants, pas des bleus blancs, ni  taxi-moto, bref une partie de la ville de Goma et du territoire de Nyiragongo étaient déserte.

Aucun bilan officiel jusqu’à présent, mais certaines sources précisent que  quatre civils ont été tués par balle, plusieurs manifestants arrêtés par la police, et d’autres blessés.

Signalons que le quartier Majengo est l’un des coins de la ville de Goma le plus agités de tous les quartiers de la ville Goma, surtout lors des manifestations même pacifique.

Justin KABUMBA

 

(Visited 2 times, 1 visits today)

Autres titres

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

Deo

LE DEAL FATSHI-KAMERHE PORTEUR DE GERMES DE CONFLIT

Deo

LE DUEL INTERNE FATSHI -FAYULU S’AVÈRE SERRÉ

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus