fbpx
congosynthese.com

Nicolas Kazadi prend l’engagement de rendre le ministère des Finances performant en 2022

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi a pris l’engagement, lundi au cours de la cérémonie d’échange de vœux avec les agents et cadres de son ministère ainsi que le personnel de son cabinet, de rendre son ministère performant, moderne, et mobilisateur en 2022.

Pour le ministre des Finances, un ministère moderne suppose notamment une administration dotée des ressources humaines qualifiées ; des moyens techniques et matériels de pointe ainsi qu’un esprit d’équipe et une éthique exemplaire.

Un ministère mobilisateur, a-t-il poursuivi, capable de mobiliser des ressources nécessaires pour la mise en œuvre des politiques du gouvernement et enfin, un ministère performant, qui assure la stabilité macroéconomique et crée des conditions pour le financement et le développement de l’économie ainsi que l’amélioration des vies des populations.

« L’atteinte d’une telle vision implique, à coup sûr, des engagements des parties prenantes, la mise en œuvre des réformes courageuses, ainsi que la promotion de l’éthique exemplaire dans le chef de tous », a insisté le ministre des Finances, Nicolas Kazadi.

En ce qui concerne les priorités pour l’année 2022, il a promis et a insisté sur la mobilisation des recettes publiques, à savoir   l’accroissement des recettes par les régies financières ; l’augmentation du nombre de contribuables et comptes fiscaux ainsi que l’accélération des réformes et des actions préconisées.

Pour rappel, c’est dans le souci d’aborder l’année 2022 en toute sérénité que le ministre des Finances avait initié la première « Retraite stratégique 2022 du ministère des Finances » qui visait, non seulement à faire un état des lieux des performances et défis de l’année 2021, et définir les priorités stratégiques de 2022, mais aussi et davantage à développer la cohésion ainsi que l’esprit d’équipe au sein de son Ministère.

Cette retraite stratégique qui avait eu lieu le 15 janvier 2022 dans la ville de Moanda au Kongo Central, était une première dans l’histoire du ministère des Finances de la République Démocratique du Congo.

Il s’agissait d’une opportunité historique et surtout novatrice qui a permis aux régies financières (DGI, DGDA, DGRAD), à l’Administration, au cabinet et aux structures rattachées au ministère des Finances, de faire un diagnostic approfondi des défis auxquels le ministère fait face, et proposer des solutions idoines pour faire des progrès considérables.

Autres titres

Arrivée à Kinshasa de la relique de Patrice Emery Lumumba

Redaction

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus