congosynthese

N-K:La société civile dénonce les arrestations “arbitraires” perpétrées par la police de mine “mono-ethniques” privée de la SMB dans les sites miniers à Masisi

Dans un communiqué de presse rendu public ce mercredi 22 avril 2020, la société civile forces vives du territoire de Masisi et le conseil territorial de la jeunesse de Masisi alertent sur le conflit opposant la Société Minière de Bisunzu (SMB)et à la société COOPERAMMA qui seraient à la base des exactions perpétrées à la population locale provocant plusieurs formes d’insécurités et d’irrégularités dans les sites d’exploitation minières à Rubaya dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

” Nous dénonçons, l’assassinat et tueries de la population en répétition , l’enlèvements et arrestations arrestation arbitraire par la police de mine mono ethniques privée de la SMB ,le manque de contribution de ces activités minières au développement de notre territoire, non respect des normes de protection environnementale dans les carrés miniers causant plusieurs conséquences” renseigne un communiqué de presse de la société civile de Masisi.

Vue la situation qui se détériore , cette structure citoyenne et la jeunesse de Masisi recommandent au président de la République d’instruire le ministre national des mines de retirer le permis d’exploitation à la société minière de Bisunzu et de l’octroyer à une autre société selon eux , capable de travailler selon les normes légales .

” Nous recommandons également au gouvernement provincial du Nord-Kivu de diligenter une enquête urgente par une commission mixte ,députés société civile afin d’établir les responsabilités et remettre les victimes dans leurs droits ” ajout il.

Poursuivant cette déclaration, la société civile et la jeunesse de Masisi lancent un message fort à la communauté internationale d’avoir un œil regardant sur les minerais extraits afin qu’ils puisent profiter à la population du territoire de Masisi en particulier et à la République démocratique du Congo pour une traçabilité.

Dans un communiqué rendu public, le 20 avril 2020 par la société minière de Bisunzu SMB avait condamné une réunion qui s’est tenue le vendredi 17 avril 2020 à Kahulizi par un petit groupe de personnes qui selon eux ,ont l’intention de semer de troubles dans la mine le lundi 20 avril dernier en s’attaquant à tout exploitant minier artisanal déposant les minerais dans les dépôts homologués par l’État .

La SMB pointe du doigt la société cooperamma d’être à la base .


Signalons que depuis plusieurs mois il s’observe une vive tension à Masisi, dans le secteur minier ,les deux sociétés se disputent, conséquences, c’est la population locale qui paye le pots cassés.

Rédaction

Advertisements

Autres titres

Ituri : la Procureure de la CPI très préoccupée par les violences à Djugu et Mahagi

Deo

LES DÉPUTÉS UDPS DISENT NON À LA POLITIQUE DE LA CHAISE VIDE

Deo

LE DYSFONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION DE SUPERVISION ET DE SUIVI MIS À NU

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus