fbpx
21 C
Kinshasa
August 8, 2020
congosynthese

Nord-Kivu : Un groupe des Rebelles menace d’attaquer le pouvoir de Kinshasa.

Dans une déclaration lue et publiée à la presse ce dimanche 5 juillet 2020 à Goma dans le Nord Kivu, deux groupes rebelles, notamment (AFRC et UPDC) menacent de reprendre leurs armes. Ces rebelles se sont désarmés récemment par le biais des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Ces anciens rebelles dénoncent la méfiance observée du côté des autorités Rd congolaises. Ils parlent ainsi d’une mauvaise prise en charge depuis leur désarmement et réinsertion dans l’armée.

Nord-Kivu: Un groupe des Rebelles menace d’attaquer le pouvoir de Kinshasa.


“Il y a cela 6 mois jour pour jour que nous sommes sans assistance sérieuse, ni un programme d’évacuation non plus de démobilisation. Il s’avère que tout se qui nous arrive est bien planifié, et nous révolte à reprendre les armes puis nous pousse à renouer avec nos vieilles habitudes que vous qualifiez belliqueuses” peut-on lire dans leur déclaration rendue publique ce dimanche.

Par ailleurs,ces ex-combattants Sollicitent l’intervention urgente du chef de l’État à leurs besoins. Pour eux cela va encourager d’autres groupes rebelles de se désarmer.

A en croire ce communiqué de presse, les autres rebelles craignent de se rendre suite aux mauvais encadrement de la part du gouvernement congolais.

Lire aussi: Ituri: Une embuscade rebelle CODECO fait 11 morts à Djugu

Dès son arrivée au pouvoir , le président de la République Démocratique du Congo,  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait lancé le message à tous les groupes armés qui sèment la terreur dans l’Est de la RDC de déposer leurs armes pour la paix dans cette partie du pays. Ainsi, plusieurs groupes armés avaient suivi avec attention ce message du président de la République et se sont désarmés. mais 6 mois se sont écoulés,  ces rebelles menacent de retourner dans la brousse. 

Parmi ces rendus, certains avaient choisis la vie civile et d’autres de réintégrer l’armée, soit la police .


Justin Kabumba/congosynthese.com

Autres titres

” Les juges doivent accordés la liberté provisoire à vital kamerhe car elle est garantie par la constitution”, exige L’UNC Butembo

deo

Les élèves finalistes de Butembo revendiquent le maintien de la date du 10 Août pour la reprise des activités scolaires

deo

Meurtre de 14 personnes à Sange: Le militaire tueur est déjà aux arrêts (Gouverneur)

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus