fbpx
congosynthese

Motion contre le Gouverneur du Sud-Kivu: une autre version des faits fixe l’opinion et charge les signataires

5 députés provinciaux du Sud-Kivu ont décidé de déposer une motion de défiance contre le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi le mercredi 23 décembre 2020.

Selon ces élus, le gouverneur a notamment failli dans les secteurs comme « la sécurité, la vie socio-économique et la réhabilitation des infrastructures« .

Certains proches de l’autorité provinciale et plusieurs notables du Sud-kivu qui fustigent la démarche entreprise par ces députés provinciaux, voient en celle-ci « une opération alimentaire« .

« En parcourant le document déposé par les 5 députés majoritairement de l’UNC, l’on constate non sans regret que les accusations qui pèsent contre le Gouverneur méritent d’être éclaircies au vue du sentiment animant les auteurs qui dénote d’une avarice mesquine« , lâche un proche du gouverneur Théo Kasi.

Selon ce dernier, « Sur le plan sécuritaire, les 5 auteurs de la motion sur les 48 députés que compte l’assemblée provinciale font savoir que des cas d’insécurité sont régulièrement signalés en Province, mais oublient par adynamie ou troubles cognitifs il nous semble, de faire une analyse comparative par rapport aux années pré-Ngwabidje. Le locataire actuel de Nyamoma ne s’est jamais détourné de sa vision de mettre la population au centre des politiques publiques et la sécurité des personnes et de leurs biens qui l’a toujours préoccupé au plus haut point« .

A un autre collaborateur d’ajouter que « Durant l’année 2020, plusieurs opérations de grandes envergures ont été menées par la Police Nationale Congolaise, ayant permis le démantèlement et de mettre la main sur des dizaines de groupes criminels qui terrorisaient les paisibles citoyens ».
Et de poursuivre , « Téléguidés par certains caciques pseudo notables de la Province du Sud-Kivu, les 5 députés devraient s’en remettre à la volonté du Peuple qui a porté le Gouverneur au pouvoir à travers des députés consciencieux et épris de valeurs de dignité novatrices ».

« Si insécurité persiste à certains coins, c’est dû au degré de coopération faible entre les services de sécurité, des règlements de compte et la population qui de fois ne dénonce pas les bourreaux qui vivent parmi eux, mais surtout un coup de sabotage de ces pseudo notables prêts à brader les vies des paisibles citoyens afin de tout mettre sur la tête du Gouverneur. Ceci pour obtenir un argument sordide de réclamer le départ du dévoué Gouverneur dont le seul pêché est d’avoir jeté aux antipodes les pressions politiciennes de certains caciques qui se comportent désormais comme des diables dans un bénitier après que le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi ait rejoint l’union sacrée, se débarrassant ainsi des chaînes qui ralentissaient amèrement la marche de la Province dans la bonne direction« , a dit un membre de la cellule de communication du gouverneur Kasi, joint au téléphone par congosynthese.com

S’agissant de la situation socio-économique, les proches du chef de l’exécutif provincial indiquent que « les 5 députés dans leur affabulation pisse-froide prennent partie en faveur de la DPMER qui selon eux, mobiliserait plus de recettes. La DPMER n’arrive même pas à mobiliser 30 pourcents de ses assignations, un service budgetivore qui consommerait ce qu’elle mobilise. Et pour l’autorité provinciale, la plaie était encore béante, il fallait diamétralement mener un diagnostic pour arrêter l’hémorragie financière grâce à un train de mesures régulièrement prises en concertation avec les structures concernées dans sa vision de Gouverner autrement ».

Selon eux, « Il ya une année, le Chef de l’exécutif avait sanctionné le Directeur de cette régie financière, empêtré dans des magouilles et détournements de fonds, en le revoquant de ses fonctions. Pas plus tard qu’il ya une semaine, sept autres agents ont subis le même sort car s’étant décidé d’occasionner un manque à gagner pour la Province en effaçant des données qui faciliteraient l’accroissement des recettes, et par ricochet le financement des projets d’intérêts communs« .

Le service de communication de Théo Ngwabidje Kasi martèle que pour permettre la traçabilité dans la gestion un service a été mis en place.
« l’on a recouru au service numérique eGov dont certains agents de la DPMER veulent à tout prix combattre car il permet la traçabilité des frais perçus, stop la tricherie ».

L’entourage de Ngwabidje retrace à l’occasion ce qui a été fait sur ce plan.

« sous ce chapitre l’année 2020 a commencé sur un bel élan après que le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi a décelé faiblesses de la maximisation des recettes, malheureusement Covid-19 est venu anéantir les efforts amorcés. La pandémie de Covid-19, en dehors d’être un problème de Santé, c’est également un problème socio-économique, sur le premier point elle nécessite des moyens conséquents pour venir à bout de la maladie, au second point elle empêche au Gouvernement de mobiliser plus de moyen car tous les secteurs sont quasiment au repos à cause de diverses restrictions et mesures barrières imposées, mais nécessaires pour préserver les vies humaines« .

Evoquant le domaine d’infrastructures, le cabinet de l’autorité provinciale rappelle que la population du Sud-kivu en général et plus particulièrement celle de Bukavu ne cesse d’admirer les premiers jalons jetés dans ce secteur par le numéro de la province.

« Ces motionnaires par haine car téléguidés, y voient noir au moment où pour la population qu’ils prétendent représenter ce n’est pas le cas. La question qu’on se pose; Pour qui roulent ces 5 députés ? », s’interroge le service du gouverneur.

Autres titres

Ass-Nat : Le gouvernement Ilunga Ilunkamba est déchu

deo

Motion contre le Premier Ministre : 382 députés nationaux passent au vote

deo

RDC/ REPONSE DU PREMIER MINISTRE ILUNGA ILUNKAMBA, A LA MOTION DE CENSURE CONTRE LE GOUVERNEMENT.

hpadmin

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus