fbpx
congosynthese.com

MONUSCO : Leila Zerrougui « Il y a eu découverte des tombes à Yumbi et non des fausses communes »

La chef de la Monusco Leila Zerrougui précise qu’il y a eu découverte des tombes à Yumbi et non des fausses communes et assure aussi que les casques bleus de L’ONU déployés dans cette zone y resteront attendant le retour de tous les déplacés.

Dans sa première conférence de presse de l’année 2019 animée ce mercredi 30 janvier 2019 en direct de Kinshasa et Goma, la représentante spéciale du secrétaire général des nations unies en RDC, a indiqué qu’a Yumbi dans la province de Mayi Ndombe, il y a eu découverte des tombes et non des fausses communes. Pour Leila Zerrougui, les habitants ont enterré par respect aux morts les victimes des affrontements. Zerrougui a rassuré que les casques bleus de la Monusco déployés dans cette région travailleront  jusqu’au retour des déplacés à Yumbi.

Au sujet des élections, la responsable de la Monusco à féliciter les habitants de Beni et Butembo au Nord-Kivu surtout leurs retenus face à la décision de la commission électorale nationale indépendante (CENI) de reporter les élections de décembre dernier au mois de mars prochain, Leila Zerrougui espère qu’ils auront droit au scrutin en mars prochain.

A la question de savoir , les accusations du Rwanda à la RDC que les FDLR seraient en planification d’une attaque contre Kigali, la représentante spéciale du secrétaire général des nations unies en RDC, Leila Zerrougui a salué d’abord ce qu’elle a qualifié d’attitude des autorités congolaises qui ont demandé l’appui des forces de la MONUSCO pour contrecarrer les combattants des forces démocratique pour la libération du Rwanda ( FDLR) qu’elles accusent de planifier une attaque contre le Rwanda à partir de la RDC.

Zerrougui , précise que le ministre congolais de la défense avait adressé une correspondance le 18 janvier dernier à la monusco demandant l’appui de cette mission onusienne au Congo .

La monusco exclut toute offensive militaire contre des familles et des enfants qui se déplaceraient dans les rangs des combattants FDLR en provenance de Masisi au nord Kivu vers la province du Sud-Kivu sur l’appel du général rebelle Rwandais Kayumba Nyamwasa, accuse le ministre Atamatabe.

« Nous avons un accord de collaboration entre les FARDC et les forces de la MONUSCO, nous menons des offensives ensemble contre les ADF à Beni, nous avons des morts de deux côtés, nous avons ramassé des cadavres de deux côtés », précise Leila Zerrougui

Justin KABUMBA

Autres titres

RDC: Le gouvernement satisfait de l’appui de la FAO dans le secteur de l’environnement

Juliette Aloki

Le Président Félix Antoine Tshisekedi appelle les Congolais à éviter  le piège de la xénophobie

Redaction

Procès 100 jours : Vital Kamerhe acquitté

Redaction

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus