congosynthese

MOÏSE KATUMBI DE RETOUR AU PAYS LA SEMAINE PROCHAINE

 Son avocat à Paris, Me Eric Dupont Moretti, a obtenu une lettre du Maire de la ville de San Vito Dei Normanni qui précise que son client n’a jamais été inscrit sur le registre d’état civil italien. 

Moïse Katumbi Chapwe sera de retour en RD Congo la semaine prochaine. La nouvelle a été annoncée par son avocat, Me Eric Dupont Moretti, dans une conférence de presse qu’il a donnée à Paris. Mais aucune précision de date n’a été donnée. Toutefois, sur base des derniers éléments du dossier Katumbi à sa disposition, son avocat conclut que plus rien ne saurait faire obstacle au retour au bercail, du chairman du TP Mazembe.

En ce qui concerne l’affaire ” nationalité italienne “, Me Eric Dupont Moretti brandit une correspondance du Maire de la ville de San Vito Dei Normanni, qui lui a été adressée en date du 17 juillet en cours. Dans son courrier donnant suite à la lettre de Me Eric Dupont Moretti du 9 juillet, Domenico Conte précise que les informations diffusées par voie de presse à propos de Moïse Katumbi et de la ville, doivent être considérées comme fondées sur des reconstructions médiatiques, dénuées de tout caractère officiel, pour lesquelles la ville ne peut que prendre ses distances. Ce, eu égard à son rôle institutionnel. 
Par ailleurs, le Maire de la ville de San Vito Dei Normanni souligne que l’ancien gouv de l’ex-province du Katanga n’est et n’a jamais été inscrit ni au registre de l’Etat civil ni dans celui de la population des citoyens italiens de l’agglomération susmentionnée. Fort de cette donnée, Domenico Conte dit se trouver devant une réalité qui le met en situation de ne fournir aucun renseignement sur la prétendue nationalité italienne de Moïse Katumbi. A la suite de ces précisions du maire de San Vito Dei Normanni, Me Eric Dupont Moretti déduit que le document annonçant la citoyenneté italienne de Moïse Katumbi est un faux.

L’AFFAIRE DES MERCENAIRES REPOUSSEE
Le dossier Moïse Katumbi ne comporte pas seulement élément sur la nationalité. On y retrouve aussi deux autres matières ayant un rapport direct avec la justice congolaise. A savoir l’affaire recrutement des mercenaires et spoliation d’un immeuble à Lubumbashi, appartenant à la famille Stoupis. 
Par rapport à ces deux derniers éléments du dossier, Me Eric Dupont Moretti, cité par des sources à Paris, a déclaré que l’affaire des mercenaires a été repoussée alors que celle de Stoupis a été envoyée en appel. D’ores et déjà, d’aucuns verraient le dénouement heureux, sinon la fin d’un dossier qui a mis Moïse Katumbi en porte-à-faux avec la politique du pays. C’est donc sur fond de tous ces éléments réunis, que le président du prestigieux club sportif de Lubumbashi, annonce, par le biais de son conseil, son retour en RD Congo à partir de la semaine qui va bientôt commencer. 
” Si Moïse Katumbi est arrêté à son retour en RD Congo, ce sera une arrestation arbitraire. Et, si quelque chose (de fâcheux ?) lui arrive, ce sera sous l’entière responsabilité du Président Joseph Kabila “, renchérit son avocat, Me Eric Dupont. 

L’HEURE DE GRAND RETOUR

Jean-Pierre Bemba à Kinshasa dès le mercredi 1er août prochain, Moïse Katumbi Chapwe annoncé, lui aussi au courant de la même semaine en RD Congo…soit avant le 8 août, affirme Olivier Kamitatu. L’heure est donc au grand retour de certaines figures emblématiques de l’Opposition, longtemps absentes du pays.Sans surprise. En cette période où le processus électoral a franchi l’étape stratégique de dépôt de candidatures pour la présidentielle et la députation nationale, chaque acteur politique se refuse de subir les événements. L’heure de grandes manœuvres politiques ayant déjà sonné, chacun aimerait donc être sur place. Ceci explique cela. 
En ce qui concerne le scrutin présidentiel officiellement prévu le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu a annoncé depuis Paris, la candidature du leader de la plateforme ” Ensemble”, créée dans la première quinzaine du mois de mars à Johannesburg. A en croire Olivier Kamitatu, Moïse Katumbi déposera bel et bien sa candidature dans le délai. C’est-à-dire au plus tard le 8 août prochain. Ci-dessous, la lettre du Maire de San Vito Dei Normanni.

Laurel KANKOLE


Autres titres

RDC: la résidence du porte-parole de la majorité cible de “tirs nourris”

Deo

Processus électoral : le Parlement et le Gouvernement d’accord avec la Ceni

Deo

Beni: Une incursion des rebelles ADF fait 12 morts, plusieurs enlevés et des maisons pillées.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus