fbpx
congosynthese.com

Mois de la femme : L’AMEAD adresse une pensée aux victimes de la covid-19 et de la barbarie humaine

Joséphine Kahogya ,coordonnatrice de l’Association des mamans engagées pour l’auto-prise en charge et le développement (AMEAD) a, au cours d’une conférence débat qui a tournée autour du thème : »Stratégie de résilience socio-économique de la femme face à la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19 au Nord-Kivu« , adressé un message spécial aux personnes décédées suite à la pandémie de Corona virus durant l’année 2020.

 » Convient-il de nous rappeler qu’au cours de l’année 2020,survenu le début de la pandémie à covid-19 qui perturba les activités socio économiques à travers le monde et plus particulièrement celles de la femmes. C’est ainsi qu’avons songé à toutes les âmes de frères et sœurs emportées à la suite de cette terrible maladie qui endeuille le monde , à nos amis membres de l’AMEAD et celles de nos connaissances victimes des catastrophes naturelles et de la barbarie humaine » a-t-elle déclaré dans son discours.

Au cours de cette conférence débat, Joséphine Kahogya est revenue sur plusieurs réalisations de son association qui encadre et accompagne les femmes le plus démunies.

Elle a par ailleurs projeté les Réactions que son organisation compte faire dans les jours qui suivent ,toujours à l’intérêt des femmes et filles du Nord-Kivu.

« plus de 1585 femmes ont été formées par l’AMEAD  dans l’objectif d’autonomisation financière et en ont profité pour exposer leurs produits finis aux yeux de la société.  Ces femmes ont présenté ces produits qui ont été fabriqué par elles mêmes notamment les savons liquides, à tige, paniers artisanaux, des brasero. Au cours de notre projection quinquennalle ,visant la formation d’une femme « chevalière du changement » nous comptons réaliser un nombre de 10.083 femmes et jeunes filles d’au moins un total de 8498 reste à former d’ici 2023 dans les différents domaines » ajoute-elle.

Joséphine Kahogya a fini son discours en lançant un vibrant appel à toutes les personnes de bonnes volontés et soucieuses de l’évolution de la femme de venir emboiter le pas , surtout aux partenaires locaux, nationaux et internationaux enfin de l’accompagner dans cette lutte ,celle de créer dans un esprit féminin la loi de la créativité.

Elle a cependant appellé les autorités congolaises de bien vouloir s’impliquer dans la restauration de la paix ,guise de tout développement.

Pour rappel depuis 2019,
l’Association des mamans engagées pour l’auto-prise en charge et le développement (AMEAD) poursuit les objectifs de vouloir accompagner les femmes. L’organisation a mis sur pied un plan quinquennal dans le but de l’autonominisation intelligente de la femme et de la jeune fille ,un plan qui pourra permettre de participer au développement fondamental de la communauté.

Plusieurs femmes et jeunes filles sont formées dans plusieurs domaines, notamment la coupe couture, la savonnerie, l’art culinaire et le tissage de paniers artisanaux.

Justin Kabumba

Autres titres

Exclusif : Félix Tshisekedi reçoit les évêques de la CENCO

Patrice Kayembe

KOFFI OLOMIDE: JE SUIS PRET A ALLER AU COMBAT POUR MON PAYS, POUR MES FRERES DU NORD KIVU,

deo

Culture : La 1ère édition du festival international de Masi-Manimba fixée en juillet 2022

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus