fbpx
congosynthese.com

Mise en œuvre d’une feuille de route pour l’éducation inclusive en faveur des personnes avec handicap en RDC

La ministre déléguée en charge des Personnes vivant avec handicap (PVH) et Autres personnes vulnérables (APV), Irène Esambo Diata a présidé mardi dans la salle Virunga de l’hôtel Memling à Kinshasa, une journée d’échanges avec les partenaires nationaux et internationaux sur la mise en œuvre d’une feuille de route pour l’éducation inclusive en faveur des personnes avec handicap en RDC.

Cette journée d’échanges a visé la mise en œuvre d’une feuille de route partant des recommandations issues de la table ronde organisée par ledit ministère des PVH et APV, les 01 et 02 septembre 2021 à Kinshasa, axée sur « l’organisation et fonctionnement de l’éducation en RDC : défis et perspectives au regard de la réforme du système éducatif congolais.

Les représentants des ministères sectoriels et des PVH, des  organismes internationaux tels que l’UNESCO et l’UNICEF, de la société civile et les professeurs de primaire, secondaire et d’université, ont débattu  en groupes et  en plénière ,  cette feuille de route et perspectives d’avenir pour la promotion de l’éducation inclusive en RDC , l’identification des priorités et les mécanismes de suivi pour la mise en œuvre de ces priorités identifiées.

Cette feuille de route a contenu notamment la stratégie nationale d’inclusion de la donne handicap dans l’ensemble du secteur éducatif, le cadre de collaboration interministériel pour l’entrepreneuriat et la prise en charge des personnes avec handicap, le développement de programme national de renforcement des capacités des éducateurs sur l’inclusion des PVH.

Il s’agit également dans ces axes prioritaires de ladite feuille de route , de la promotion des échanges d’expériences dans le domaine de l’éducation inclusive et l’enseignement spécial entre la RDC et d’autres pays du monde, du dispositif d’allégement des frais scolaires et académiques des élèves et étudiants détenteurs d’une carte délivrée par le ministère des PVH et APV conformément à la loi organique portant protection des PVH.

Une imprimerie en écriture braille et l’académie de la langue des signes

D’autres axes de cette feuille débattus par les participants à cette journée d’échanges sont : la nécessité de la mise en place en RDC, d’une imprimerie en écriture braille et l’académie de la langue des signes devant appuyer l’éducation inclusive dans l’ensemble du territoire national.

D’autres questions échangées ont porté sur la prise en compte des besoins spécifiques des PVH dans la conception  et l’évaluation des épreuves certificatives (TENAFEP, Examen d’Etat, JUNACYC etc), la promotion de la responsabilité de l’Etat dans l’éducation des enfants autistes, la création d’un cadre interactif entre les institutions scolaires , la communauté et des enfants handicapés, la création d’une direction de l’éducation inclusive au sein du Secrétariat général de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU) et du secrétariat général académique des établissements de l’ESU.

Il est aussi contenu dans cette feuille de route, les axes liés à la création des centres de formation et recyclage orthopédagogique publique pour les enseignants spécialisés, la redynamisation de la politique d’octroi de bourses d’études pour les PVH et APV, l’effectivité des primes  de technicité des agents œuvrant dans les établissements de l’enseignement spécial, la construction, la réhabilitation et l’équipement de ces établissements de l’enseignement spécial ,  la disponibilité des  moyens liés à la mobilité adaptée et autres aides techniques aux PVBH et APV ainsi que  la disponibilité des  ateliers , des manuels et des programmes scolaires en écriture braille et logiciels sonores.

Irène Esambo réaffirme la détermination du gouvernement à réaliser l’ODD 4

La ministre déléguée en charge des Personnes vivant avec handicap(PVH) et Autres personnes vulnérables(APV), Irène Esambo Diata a réaffirmé la détermination du gouvernement à réaliser l’Objectif du développement durable(ODD), 4 qui consiste à « assurer à tous et toutes une éducation équitable, inclusive, de qualité ainsi que des possibilités d’apprentissage   tout au long de la vie ».

Elle a souligné que cette volonté  politique exprimée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le gouvernement se retrouve notamment dans les axes 50, 51, 52 et 56 du programme d’action 2021-2023 dudit gouvernement.

La RDC a eu le privilège en 2013, à l’instar  d’autres 50 pays du monde, a-t-elle dit,   d’être choisie pour faire l’objet des consultations devant mener à la définition des 17 Objectifs du développement durable(ODD) adoptés en septembre 2015 par la communauté internationale , lesquels objectifs fondent l’agenda 2030 des Nations-Unies.

Cet agenda, a-t-elle poursuivi, constitue en partie le socle de la planification stratégique du gouvernement qui met en exergue le principe « ne laisser personne pour compte ».

En conformité avec le programme gouvernemental, a affirmé Irène Esambo, son ministère a organisé notamment à Kinshasa la table ronde sur l’éducation inclusive et la donne handicap en RDC dont elle a partagé les recommandations de ces assises avec la crème scientifique du pays lors des états généraux de l’ESU tenus du 10 au 14 septembre 2021 à Lubumbashi.

Elle a salué la pertinence des discussions de ces états généraux de l’ESU, ayant abouti, entre autres, à la prise en compte des besoins spécifiques des étudiants vivant avec handicap dans les résolutions desdites assises.

Esambo a souligné sa détermination pour l’effectivité de cette feuille de route servant de boussole à son ministère afin de contribuer aux efforts du gouvernement dans la promotion de la justice et de l’équité en faveur des personnes avec handicap dans la poursuite de la réforme du système éducatif dans le pays. Le ministre de la Recherche scientifique et technologie, Mpanda a pris part à cette journée d’échanges sur l’éducation inclusive en faveur des PVH et APV.

Autres titres

RDC : Felix Tshisekedi accueille 6 chefs d’État ce jeudi à Kinshasa

Patrice Kayembe

Kasaï-Central : « La situation de violences sexuelles et celle basée sur le genre est très préoccupante  » (Nathalie Kambala)

Patrice Kayembe

RDC : le Président sénégalais Macky Sall est arrivé à Kinshasa

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus