Le ministre de la Santé entrant a eu des mots aimables à l’égard de son prédécesseur qui, selon lui, a fait preuve de leadership remarquable et reste une source importante pour le pays qui continuera à solliciter son expertise pour le bien-être de la population congolaise.

Pierre Kangudia hérite notamment de la gestion de la pire épidémie d’Ebola que connaît le pays depuis le 1er aout 2018. Pour sa part, le Dr Oly Ilunga s’est dit satisfait du travail abattu avec ses collaborateurs au ministère de la Santé. « Je suis honoré d’avoir pu servir mon pays pendant ces deux dernières années (…) A l’heure de mon départ du ministère de la Santé, je tiens à remercier tous les héros de la Santé nationaux et internationaux qui ont contribué à faire avancer l’agenda de la santé en RDC. Les défis restent énormes mais chacun, à son niveau, peut apporter sa pierre à l’édifice », a-t-il dit.

Le Dr Oly Ilunga avait motivé sa démission par le fait que le Président de la République Félix Tshisekedi ait décide de confier la gestion de Factuelle épidémie d`Ebola a un secrétariat technique directement rattaché à la présidence de la République. Auparavant, le conseiller administratif et juridique au cabinet du ministre de la Santé, Chrysostome Gdandazwa, avait fait la lecture du procès-verbal traçant tout le patrimoine du ministère.

ACP