congosynthese

Même pendant la dictature de Mobutu, il n’y a pas eu d’acharnement judiciaire comme celui contre Katumbi (parlementaires)

moise katumbi

45 députés nationaux et sénateurs proches du président de la plateforme Ensemble pour le changement et candidat président de la République, Moïse Katumbi ont écrit au président de la République Joseph Kabila pour dénoncer l’acharnement judiciaire contre un citoyen congolais. Un acharnement qui viole les dispositions de la constitution et les principaux instruments internationaux garantissant le droit à un procès équitable à tout prévenu.

“Même au temps le plus fort de la dictature de la IIème République, le peuple congolais n’a pas connu un tel acharnement judiciaire contre un concurrent politique. Le procès Katumbi en sera qu’une honte pour la plus haute autorité politique de l’État que vous êtes et pour le peuple congolais tout entier”, écrivent-ils.

L’acharnement, les parlementaires le lisent dans la “multitude” d’affaires judiciaires qui pèsent contre Moïse Katumbi comme ce procès qui l’oppose au Ministère public pour “atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’État notamment pour recrutement des mercenaires”. Pour preuve, Moïse Katumbi a déjà perdu sa qualité de gouverneur du Katanga et de député national. Conformément aux lois congolaises, il devrait être jugé par son juge naturel, le Tribunal de grande instance de Lubumbashi, soutiennent ces parlementaires. Cependant, c’est à la Cour suprême de justice faisant office de la Cour de cassation que ce procès va redémarrer ce 27 juin.

Par ailleurs, le parquet général de la République a ouvert une information judiciaire le 18 juin dans l’affaire du “passeport falsifié” contre le même Moïse Katumbi. “Le dessin de cette entreprise politique sous le masque de la justice est non seulement de priver Moïse Katumbi du droit de recours lui reconnu, pourtant, par les articles 21 alinéa 2 de la constitution et 14.5 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, mais aussi de l’empêcher de déposer sa candidature à la présidentielle de la République en juillet prochain”.


Autres titres

Goma :Forte mobilisation pour la marche du 26 Octobre

Deo

Démolition des constructions entre la RDC et le Rwanda

Deo

Nord-Kivu: L’opposition mobilise des milliers de personnes à Goma pour la marche du 26 octobre

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus